24presse logo   chercher communique Chercher
rappel Etre rappelé
we speak english We speak english!
communiqué de presse

envoyer communiqué de presse

temoignage depuis 2009 tarif
Consultation des communiqués de presse

Précédent
Thème en cours :
Suivant


communiqué affiché 6441 fois sur le site à ce jour
Communiqué de presse Mercredi 01 Février 2012

Livre : MONNAIE BIEN PUBLIC OU ' BANQUE-CASINO ' ?

Dans son livre paru récemment aux éditions de l'Harmattan et intitulé Monnaie bien public ou "banque-casino"? l'auteur met en évidence les nombreuses dérives éthiques de la Finance mondiale. Il constate aussi que la Finance n'a qu'une vague notion de son utilité sociale. Enfin, il attribue la crise actuelle à la gestion laxiste des Finances publiques, notamment dans la zone euro, et démontre que les États et les banques entretiennent une relation fatale : quand des banques font faillite (cas de l'Irlande), l’État fait à son tour faillite; quand des États font faillite, les banques qui en détiennent des actifs de dette souveraine font aussi faillie.
 


                     
 

   
couvertureEn bref


Le but de ce livre est de placer les acteurs de la Finance mondiale devant leur responsabilité dans les crises financières et dans les graves conséquences sociales qui en ont résulté, notamment dans la crise actuelle.


Pour ce faire, il propose aux financiers deux priorités : la prise de conscience de leur nécessaire utilité sociale, et le souci permanent de l'éthique dans leurs opérations. En effet, il met en évidence que de nombreux acteurs de la Finance, aux États-Unis ou en Europe, ont, par leurs manquements éthiques, fortement contribué à l'irruption de la crise.


Il dénonce à la fois la « prédation » de l'économie réelle par l'économie financière, et la nuisance sociale de certaines activités de la Finance ; il critique en particulier la persistance de banques too big to fail, qui, en cas de faillite, sont secourues par l'État, c'est-à-dire par le contribuable.


II dénonce aussi la spéculation des banques pour compte propre, l'abus de certains « produits dérivés », la dictature des marchés et des agences de notation, les erreurs des banques centrales, les dérives des monnaies, les zones de non-droit de la Finance et l'existence d'un « système bancaire fantôme ».

 

Il se préoccupe aussi de la crise de l'euro, et propose un scénario de « sortie par le haut » de cette crise. Il conclut enfin les considérations précédentes par la proposition de treize mesures, dont la création d'une « Autorité Mondiale des Systèmes Financiers », autour du FMI.



A propos de l'auteur


Philippe Quême est ingénieur civil des Mines. Il a une carrière de quarante ans de consultant dans le domaine de la Finance, comme Directeur général adjoint et Associé chez Bossard Consultants. Il a travaillé pour de grandes banques privées ou publiques et pour des banques centrales, tant en France qu'à l'étranger (Espagne, Italie, États-Unis, Argentine, Russie, etc.). Il est membre de l'Institut français des Administrateurs et de l'Institut Montaigne.

 

MONNAIE BIEN PUBLIC OU « BANQUE-CASINO » ? Finance mondiale versus éthique et utilité sociale
Auteur : Philippe QUÊME
Préface de Daniel LEBÈGUE
Editeur : L'Harmattan
Collection : Questions contemporaines
Broché, 24 x 16 cm, 398 pages
N° ISBN : 978-2-296-56373-5
N° EAN : 9782296563735
SOMMAIRE
Prix : 39 €

 

 



Communiqué libre de tous droits de diffusion. Citer source ou lien : 24presse.com
Images (cliquez sur les images pour agrandir) :
Cliquez pour zoomer 

Rédacteur : Philippe Quême  
Mots clefs : finance, agence notation,marchés financiers,Bossard,crise,dette,livre,aaa


Contact presse : Philippe Quême
Envoyez un email à Philippe Quême
Votre email
Votre message

Saisir le code affiché ci-contre:


6441
 

Satisfait ou remboursé

Si nous rédigeons le communiqué nous vous remboursons si aucun média ne parle de vous dans les 90 jours.
Votre Press Room

Ouvrez une press room pour rassembler toute votre actualité.

Ils nous font confiance

1500 entreprises et associations de toutes tailles nous ont fait confiance depuis 2009.

| | | | |
| | | | |