24 | Communiqué de presse

Communiqué affiché 8108 fois sur le site à ce jour

economie

Emploi: le maire de Fleury demande à Peugeot et Renault de s’opposer aux délocalisations

Publié le 08/01/2016 à 14:44

logo fleury merogis

Fleury-Mérogis accueille sur son territoire l’usine « Bollig und Kemper » 100% aux mains du groupe japonais Nippon Paint depuis le 1er janvier 2016, désormais principal fournisseur de Renault Dacia et Peugeot en Europe en peinture automobile. Depuis 5 ans la municipalité de Fleury-Mérogis ne cesse de se battre pour préserver l’emploi de cette entreprise en demandant la construction d’une usine neuve, elle attend aujourd’hui un appui sans faille des groupes français, notamment au regard des problématiques de sécurité liées à la vétusté de l’usine.

 

En rachetant l’entreprise allemande Bollig und Kemper, le groupe japonais Nippon Paint s’installe non seulement en Europe mais occupe désormais la place de leader dans la fabrication de peinture, sous-couches et vernis du secteur automobile.
Le groupe japonais hérite ainsi de la place de leader européen dans la fabrication de peinture mais également d’un outil de production particulièrement vétuste sur la ville de Fleury-Mérogis.

Après 5 ans de batailles acharnées pour assurer la pérennité de l’emploi sur son territoire et empêcher toute délocalisation de l’activité, la municipalité de Fleury-Mérogis était proche d’obtenir du groupe Allemand la construction d’une usine neuve sur le territoire essonnien. L’objectif correspond à 3 enjeux gouvernementaux : Préserver l’emploi – Répondre aux enjeux de transition énergétique - Développer des technologies de pointe.

L’arrivée du groupe Nippon Paint dans un contexte concurrentiel très fort à l’échelle mondiale a mis un frein à l’avancée du projet.
Les élus et le maire de Fleury-Mérogis, David Derrouet sont farouchement opposés à une des options du groupe japonais qui serait la création d’une usine neuve en Europe de l’Est pour pallier à la vétusté des locaux.
Le maire de Fleury-Mérogis, fortement mobilisé sur cette question, n’entend pas laisser une entreprise qui réalise 1,4 milliards d’€ de bénéfice net par an, mettre les salariés en concurrence par le bas. Alors même que les groupes Renault Dacia et Peugeot sont devenus les principaux clients de Nippon Paint en Europe, la position de Peugeot France ne semble pas être de défendre la construction d’un nouvel outil de production sur le sol national.

Après des rencontres officielles entre le groupe japonais, la Préfecture de Région, l’Etat et la ville de Fleury-Mérogis, David Derrouet dans un courrier adressé à Louis Gallois, Président du conseil de surveillance de Peugeot et à Carlos Ghosn Président directeur général du groupe Renault, demande un appui clair des constructeurs français pour défendre le made in France.
Le maire attend également de l’Etat, actionnaire à 14 et 15 % des groupes français, le même engagement de rompre tout marché avec les japonais si ces derniers souhaitaient poursuivre leur intention de délocaliser l’usine.
Alors que des visites de sécurité sont systématiquement repoussées à la demande des dirigeants de l’entreprise, le maire souhaite des engagements fermes et rapides au regard des conditions dans lesquelles les salariés effectuent leurs missions et au regard des risques inhérents à l’état de vétusté.

Communiqué libre de tous droits de diffusion. Citer source ou lien : 24presse.com

Images

Communiqué publié par mairie de Fleury Merogis JOURDAN ROSSO Annelyse
le 08/01/2016 à 14:44 sur 24presse.com
mairie de Fleury Merogis JOURDAN ROSSO Annelyse


www.mairie-fleury-merogis.fr
Contacter

Envoyez un email à
mairie de Fleury Merogis JOURDAN ROSSO Annelyse

Société :

Contact presse

mairie de Fleury Merogis JOURDAN ROSSO Annelyse

Website
www.mairie-fleury-merogis.fr

Diffuser
un communiqué
de presse
Lancer une diffusion

Derniers communiqués de presse de la catégorie "economie"