24 | Communiqué de presse

Communiqué affiché 4289 fois sur le site à ce jour

politique

Etat d’Urgence : Le Maire de Fleury-Mérogis demande des mesures rapides face à la radicalisation en prison

Publié le 23/11/2015 à 11:27

Depuis 2009 David Derrouet, Maire de Fleury-Mérogis, alerte les Gouvernements successifs sur la situation des prisons en France, notamment sur le manque de personnels et de structures adaptées à la population pénale. Après avoir formulé plusieurs propositions depuis 5 ans, il demande à François Hollande de mettre au plus vite en application les engagement pris dans le cadre des mesures d’urgence annoncées suite aux attentats de Paris.


Suite aux terribles actes terroristes qui ont frappé la France vendredi 13 novembre 2015, l’Etat d’urgence a été décrété par le Président de la République et celui-ci a annoncé de nombreuses mesures devant le Parlement.

Au cœur de ces mesures, le recrutement de 5000 policiers et 5000 gendarmes, le gel de la diminution des effectifs de militaires mais également le recrutement de 2500 personnels au sein de l’administration pénitentiaire et des services judiciaires.


David Derrouet, Maire de Fleury-Mérogis et auteur d’un ouvrage évoquant notamment les problématiques majeures des prisons en France mais également les connexions connues entre les réseaux de cocaïne et les réseaux criminels internationaux, "estime que ces mesures vont dans le bon sens".

"Je réitère toutefois les propositions faites, qui ne relèvent plus d’un caractère d’urgence, mais d’une nécessité absolue. D’une part, 2000 postes sur les 2500 annoncés par le Président de la République doivent être directement affectés au recrutement de surveillants pénitentiaires. Il convient dès à présent de planifier les cessions de formation.

Face à l’insécurité permanente à laquelle sont confrontés les personnels, il convient également de sécuriser les établissements. Sur deux aspects. Il faut faire face à la surpopulation carcérale. Mais également à l’augmentation du nombre de téléphones portables, d’armes blanches qui pénètrent dans nos établissements.

Aujourd’hui, les radicaux arrivent encore à communiquer avec l’extérieur. D’une part car ils ne sont pas tous en quartier isolé. D’autre part car les établissements ne disposent ni des outils logistiques, ni des outils juridiques pour empêcher l’entrée des téléphones portables. A ce titre, les fouilles à corps s’imposent et doivent être systématiques. Comme des brouilleurs d’ondes plus efficaces.


Les quartiers isolés pour les détenus radicaux doivent faire l’objet d’une politique particulière. Fleury-Mérogis, qui accueille près de 80 détenus radicalisés, montre que le centre de formation continue prévu pour les agents est devenu urgent. Il doit permettre aux agents d’être davantage formés pour détecter les détenus radicalisés. Il faut rappeler que le renseignement est la clé pour faire reculer les terroristes. D’autres centres de formation continue doivent être créés.

Enfin, un effort colossal doit porter sur le démantèlement des réseaux de dealeurs, dont une partie des recettes finance les réseaux djihadistes. Sur ce point, la coopération avec les élus locaux doit être renforcée. Ils doivent pouvoir, avec le Préfet, flécher des priorités."

 


David Derrouet
Maire de Fleury Mérogis
Vice-Président de l'agglomération du Val d'Orge
Député suppléant

 

Communiqué libre de tous droits de diffusion. Citer source ou lien : 24presse.com

Communiqué publié par JOURDAN ROSSO Annelyse
le 23/11/2015 à 11:27 sur 24presse.com
JOURDAN ROSSO Annelyse
mairie de Fleury Merogis

www.mairie-fleury-merogis.fr
Contacter

Envoyez un email à
JOURDAN ROSSO Annelyse

Société : mairie de Fleury Merogis

Contact presse

JOURDAN ROSSO Annelyse
mairie de Fleury Merogis

Website
www.mairie-fleury-merogis.fr

Diffuser
un communiqué
de presse
Lancer une diffusion

Derniers communiqués de presse de la catégorie "politique"