24 | Communiqué de presse

Communiqué affiché 7294 fois sur le site à ce jour

politique

Gel des crédits de la Justice : Le Maire de Fleury-Mérogis disposé à sortir l’Etat de l'impasse budgétaire

Publié le 28/11/2014 à 13:58

Depuis plus de 10 ans, de nombreux projets de créations ou de rénovation d’équipements du Ministère de la Justice n’ont pas vu le jour, faute d’inscription de ces derniers dans les différentes lois de finances. L’ouverture de la première crèche publique à horaires élargis réservée pour partie aux personnels de l’administration pénitentiaire, qui verra le jour grâce à un partenariat entre la ville de Fleury-Mérogis et le Ministère de la Justice, viendra en décembre mettre fin à cette série noire. A la veille de l’année 2015, David Derrouet a proposé un nouveau partenariat permettant la réalisation du stand de tir régional de l’administration pénitentiaire, sans engagement de dépenses pour l’Etat.

 

Dans le cadre de la politique d’action sociale menée par le Ministère de la Justice mais également au sein du programme de rénovation des établissements pénitentiaires, de nombreux projets à destination des personnels n’ont jamais vu le jour, faute de crédits alloués par l’Etat.

Si le Ministère réservait jusqu’alors des places en crèches pour les personnels de l’administration pénitentiaire et dépensait en moyenne 4 euros par enfant et par heure pour trouver des modes de garde, le projet d’une crèche publique à horaires élargis verra le jour à Fleury-Mérogis dans quelques semaines. Le Ministère, au-delà d’être réservataire de 50 % des places offrira aux agents une structure de qualité dotée de professionnels offrant des activités et des rythmes adaptés aux tout-petits.


Avec la réalisation de cette structure montée par la municipalité de Fleury-Mérogis, l’administration pénitentiaire, au-delà d’offrir un service public de la petite enfance aux agents, grâce à des tarifs adaptés aux revenus (en moyenne 1 euro par enfant / par heure) va également réaliser des économies de fonctionnement importantes.

Confrontés une nouvelle fois à l’absence de crédits dans la loi de finances 2015 pour mener à bien des projets attendus depuis 10 ans, les personnels du Ministère de la Justice ont obtenu une fin de "non-recevoir" à leur demande de réalisation du stand de tir régional et de rénovation du gymnase de la Maison d’Arrêt.

Après la crèche à horaires élargis, et afin de ne pas fermer un foyer logement délabré comme la loi l’imposerait selon les critères de la loi SRU,  David Derrouet propose de nouveau un montage original qui permettrait à la fois de réaliser un nouveau foyer logements pour les personnels, mais également de financer le stand de tir régional de l’administration pénitentiaire et la rénovation du gymnase des personnels.

Le Maire de Fleury-Mérogis, qui est en attente des retours du Ministère, offrirait un bol d’air à l’Etat.




 

David DERROUET
Maire de Fleury Mérogis
Vice-Président de l'agglomération du Val d'Orge

Député suppléant

 

 

 

Communiqué libre de tous droits de diffusion. Citer source ou lien : 24presse.com

Communiqué publié par Derrouet David
le 28/11/2014 à 13:58 sur 24presse.com
Derrouet David



Contacter

Envoyez un email à
Derrouet David

Société :