24 | Communiqué de presse

Communiqué affiché 6883 fois sur le site à ce jour

politique

Prisons : Le Maire de Fleury-Mérogis alerte le gouvernement sur une situation explosive

Publié le 13/12/2013 à 16:33

Devant la multiplication depuis plusieurs années des agressions, mutineries dans les centres pénitentiaires, David Derrouet, Maire de Fleury-Mérogis depuis 4 ans, n’a cessé de défendre une nouvelle loi pénitentiaire. L’insécurité qui frappe les agents de l’Administration pénitentiaire, à la fois faute d’effectifs suffisants et en raison de l’inadaptation des établissements aux missions des agents, ne peut plus rester sans réponse. David Derrouet demande ainsi au Gouvernement d’agir avant les congés d’hiver et de mettre un terme à la répression des manifestants.



Le manque criant d’effectifs, la surpopulation carcérale, le manque de moyens alloués aux établissements pénitentiaires, aux SPIP, aux unités hospitalières spécialement aménagées depuis 20 ans a conduit à une situation sans précédent.

La crise est telle que les jours sont comptés avant que la situation, déjà explosive, amène à une dislocation de l’Etat de Droit, déjà mis à mal.

Les événements inacceptables qui se sont déroulés à Argentan et la manifestation qui s’est déroulée hier devant la Maison d’Arrêt des Baumettes montrent, s’il fallait encore le prouver, que la "crise pénitentiaire" a atteint son paroxysme.


L’exaspération des personnels devant les violences qu’ils subissent quotidiennement mais aussi depuis l’annonce de nouveaux partenariats publics privés pour la construction d’établissements qui ne sont ni inadaptés, ni fonctionnels pour permettre aux agents d’assurer leurs missions est une nouvelle fois légitime.

Après 4 années de combat auprès des personnels de l’Administration pénitentiaire, après avoir visité la maison d’Arrêt de Sequedin et celle des Baumettes, j’affirme que l’Etat de droit, au sein des prisons françaises, n’est plus.

Avec 24 mois de retard dans les jugements quant à l’application des peines pour les auteurs d’actes de délinquance dure, il est illusoire de penser diminuer à court terme la population carcérale. Je n’ose pas imaginer, pour l’Etat de droit et le respect des victimes, que les aménagements de peine continuent à être appliqués comme sous l’époque de Michel Mercier. Le gouvernement doit urgemment entamer une discussion avec les personnels. Les tabous et la désinformation qui pèsent sur la situation des prisons en France doivent être levés.


La loi pénitentiaire de 2009 qui est, contrairement aux idées reçues, appliquée à la lettre depuis 4 ans, doit être abrogée. Des négociations réelles avec des engagements concrets doivent aboutir sur un véritable plan de sécurisation des prisons, un plan pluriannuel de formation et de recrutement de personnels et la fin des partenariats publics privés.

La loi sur la protection des fonctionnaires d’Etat oblige à revoir l’article 57 dans la mesure où la sécurité des agents n’est plus assurée.

Enfin, il serait dangereux de continuer à opposer les différentes forces dépositaires de l’autorité publique, comme cela s’est passé à Marseille avec des CRS "gazant" les personnels pénitentiaires.




 

David DERROUET
Maire de Fleury Mérogis
Vice-Président de l'agglomération du Val d'Orge
Député suppléant

 

 

 

Communiqué libre de tous droits de diffusion. Citer source ou lien : 24presse.com

Communiqué publié par JOURDAN-ROSSO Annelyse
le 13/12/2013 à 16:33 sur 24presse.com
JOURDAN-ROSSO Annelyse
Mairie de Fleury-Mérogis


Contacter

Envoyez un email à
JOURDAN-ROSSO Annelyse

Société : Mairie de Fleury-Mérogis

Contact presse

JOURDAN-ROSSO Annelyse
Mairie de Fleury-Mérogis

Diffuser
un communiqué
de presse
Lancer une diffusion

Derniers communiqués de presse de la catégorie "politique"