24 | Communiqué de presse

Communiqué affiché 4208 fois sur le site à ce jour

politique

Redressement industriel : Le maire de Fleury demande des comptes à Emmanuel Macron

Publié le 07/10/2015 à 17:26

Fleury-Mérogis accueille sur son territoire l’usine "Bollig und Kemper" appartenant au groupe Allemand du même nom. L’usine est aujourd’hui vétuste et ne peut pas être rénovée. Un avant-projet de reconstruction, estimé à 20 millions d’euros, ainsi qu’un emplacement pour une nouvelle usine ont déjà été étudiés mais il manque des financements. Après 5 années d’interventions restées "lettres mortes", le Maire de Fleury-Mérogis demande des comptes.

 

La construction d’une nouvelle usine sur le territoire essonnien et français correspond à trois enjeux gouvernementaux : Préserver l’emploi, Répondre aux enjeux de transition énergétique, Développer des technologies de pointe.

Il y a un an le groupe Nippon Paint a récemment acquis 50% des parts du groupe Bollig und Kemper. Avec cette entrée des Japonais dans le capital, le groupe industriel a aujourd’hui pris une envergure internationale, dont disposait déjà le groupe industriel japonais Nippon Pain présent en Asie, en Amérique du Nord et en Amérique du Sud. Le rapprochement des groupes Kemper et Nippon Paint répond à des logiques de complémentarités géographiques et technologiques. Leur rapprochement leur permet d’être présents sur l’ensemble du marché mondial, et d’allier leurs savoir-faire technologiques : Kemper est leader dans la couche de vernis automobile, Nippon Paint est leader dans la sous-couche de peinture anti-corrosion.


Si la future usine est en partie financée par la vente future de leur foncier actuel, mais également par l’apport de fonds propres et des crédits, ce projet d’usine phare à l’échelle Européenne, peut prétendre à un soutien financier de l’Etat au titre soit des crédits alloués au redressement productif, soit des crédits du Fond de Relance de l’Industrie Automobile. En effet, pour les marques françaises, la proximité du site permet de disposer de coûts moins élevés et d’être plus concurrentiels.

Or cela fait maintenant plus de 5 ans que le maire de Fleury-Mérogis alerte les Ministres successifs sur le devenir de cette entreprise.


Aujourd’hui il saisit à nouveau Emmanuel Macron sur la nécessité d’intervenir afin d’aider cette entreprise à bénéficier de financements lui permettant de rester en France et ainsi sauver des emplois. David Derrouet espère que cette énième intervention ne restera pas une nouvelle fois lettre morte et que le gouvernement mettra en cohérence le discours affiché sur la politique industrielle et sa volonté politique d’y parvenir.

 



David Derrouet
Maire de Fleury Mérogis
Vice-Président de l'agglomération du Val d'Orge
Député suppléant

 

 

 

Communiqué libre de tous droits de diffusion. Citer source ou lien : 24presse.com

Communiqué publié par JOURDAN-ROSSO Annelyse
le 07/10/2015 à 17:26 sur 24presse.com
JOURDAN-ROSSO Annelyse
Mairie de Fleury-mérogis


Contacter

Envoyez un email à
JOURDAN-ROSSO Annelyse

Société : Mairie de Fleury-mérogis

Contact presse

JOURDAN-ROSSO Annelyse
Mairie de Fleury-mérogis

Diffuser
un communiqué
de presse
Lancer une diffusion

Derniers communiqués de presse de la catégorie "politique"