24 | Communiqué de presse

Communiqué affiché 905 fois sur le site à ce jour

sante

Mutilations sexuelles : La circoncision, une pratique lourde de conséquences sur la sexualité

Publié le 13/12/2018 à 12:54

Parce qu’elle prive d’un tissu sexuel contenant plus d’un millier de terminaisons nerveuses et des différentes fonctions qui y sont liées, la circoncision entraîne fréquemment des effets négatifs sur la sexualité de l’homme qui l’a subie ainsi que sur celle de sa partenaire sexuelle. Cette pratique concerne près d’un tiers des hommes sur la planète, et environ 14 % en France.


Initiée en 2011 par un collectif d’hommes souffrant de leur circoncision, l’association Droit au Corps promeut l’abandon de toutes les formes de mutilations sexuelles et entend alerter sur les conséquences de cette pratique souvent considérée comme anodine pour la sexualité.

"Même si ce n'est pas le cas de toutes les circoncisions, il est important de prendre conscience que cette ablation souvent effectuée sans aucune raison thérapeutique sur des bébés ou des enfants peut engendrer des souffrances lourdes, et cela pour la vie entière", souligne Sam Dupin, membre de l’association.


Désensibilisation

Partie normale, saine et fonctionnelle du pénis, le prépuce recouvre et protège le gland du pénis en préservant l’humidité et la souplesse de sa muqueuse tout au long de la vie.

"Après la circoncision, le gland n’est plus protégé et se retrouve exposé de manière permanente à l’air et aux frottements avec les vêtements", précise Sam Dupin, "apparaît alors progressivement une substance qui fait que la surface du gland s’épaissit, durcit et perd de sa sensibilité."


Baisse de la satisfaction sexuelle générale

Le prépuce contient de très nombreuses terminaisons nerveuses, notamment au niveau de la bande striée, structure unique du corps humain. Son ablation prive les hommes de la partie du pénis la plus sensible au toucher, entraînant une baisse du plaisir sexuel. L’homme circoncis perd 50% de la peau de son pénis.

"Il est également important de noter que, lors du rapport sexuel, le prépuce coulisse de haut en bas le long de la verge, assurant confort et stimulations à l’homme ainsi qu’à sa partenaire", explique Sam Dupin. "Plusieurs études ont démontré une augmentation du risque de souffrir de sécheresse vaginale ainsi que d’une plus forte difficulté à atteindre l’orgasme chez la partenaire d’un homme circoncis."


À propos de Droit au corps

Droit au Corps promeut l’abandon de tous les genres de mutilation sexuelle (féminine, masculine, transgenre et intersexe), c’est-à-dire toute modification d’organe sexuel pratiquée sur un individu sans son consentement libre et éclairé et sans nécessité médicale.

Présente dans le monde francophone, l’association compte dans ses rangs des femmes, des intersexes ainsi que des personnes issues de différentes traditions religieuses ou ethniques.

Donnant la priorité à l’allègement de la souffrance, elle vise la fin des souffrances physiques et psychologiques liées aux mutilations sexuelles et traite prioritairement de la circoncision, sujet méconnu et peu présent dans le débat public.

Pour en savoir plus : www.droitaucorps.com

 

Communiqué libre de tous droits de diffusion. Citer source ou lien : 24presse.com

Communiqué publié par Dupin Sam
le 13/12/2018 à 12:54 sur 24presse.com
Dupin Sam
Association Droit au Corps

www.droitaucorps.com
Contacter

Envoyez un email à
Dupin Sam

Société : Association Droit au Corps