24 | Communiqué de presse

Communiqué affiché 8282 fois sur le site à ce jour

societe

Voyance et arts divinatoires : Face à la détresse des victimes de pratiques frauduleuses, l’INAD interpelle le législateur

Publié le 20/10/2014 à 14:40

Face au vide juridique relatif à la pratique des arts divinatoires et les abus qui mettent gravement en difficultés plusieurs centaines de milliers de personnes en situation de fragilité ou de détresse, l’INAD, Institut National des Arts Divinatoires, a saisi le législateur.

 

image inad

 

Après de longues années d'intervention auprès de la puissance publique et sans trouver aucun soutien, l'INAD a donc saisi le législateur afin de l’interpeller sur l’urgence à encadrer la pratique des arts divinatoires et de la voyance. Parallèlement à cette saisine, les Présidents de l’Assemblée Nationale et du Sénat, les chefs de groupes politiques ont également été informés de notre démarche et sensibilisés afin qu’un cadre juridique vienne réguler   la profession, par un exercice loyal et honnête.

Cette branche d’activité qui génère un chiffre d'affaire annuel de 3,2 milliards d’euros ne saurait être laissée à l’abandon sans faire l'objet des contrôles qui s’imposent à toute activité de service. Près de 10 millions de nos concitoyens consultent au moins un fois par an un voyant ou un astrologue, et 30 à 40 % d’entre eux accordent du crédit à l’astrologie, à la voyance et autres mancies divinatoires. La multiplication dans la presse des unes sur les horoscopes, ou bien encore le développement des sites d’astrologie, de la voyance faussement gratuite, des travaux occultes imaginaires ou de cartomancie sur Internet en sont des illustrations concrètes. Plus de 100 000 personnes officient dans ce secteur en France, dont  au moins 50% ne sont pas déclarés.

Ce commerce qui prospère grâce au développement des nouvelles technologies est gangrené par les arnaques repérées.

En ces temps de crise économique et d'incertitudes en l’avenir, ce sont les voyants, les numérologues et les cartomanciennes qui tirent le marché vers le haut d’où l’urgence de légiférer. En l’absence d’un texte fort encadrant la pratique des arts divinatoire tous les abus, les dérives et les escroqueries resteront impunis, laissant des milliers de consommateurs victimes de mauvaises pratiques, livrés à leur sort.



Youcef SISSAOUI, Président de l'INAD

 



Plus d'informations : www.inad.info


 

 

Communiqué libre de tous droits de diffusion. Citer source ou lien : 24presse.com

Communiqué publié par SISSAOUI Youcef
le 20/10/2014 à 14:40 sur 24presse.com
SISSAOUI Youcef
INAD(association)

www.inad.info
Contacter

Envoyez un email à
SISSAOUI Youcef

Société : INAD(association)

Contact presse

SISSAOUI Youcef
INAD(association)

Website
www.inad.info

Diffuser
un communiqué
de presse
Lancer une diffusion

Derniers communiqués de presse de la catégorie "societe"