24 | Communiqué de presse

Press release displayed 4535 times

environnement

Un ingénieur français lance un projet de tour du monde sur le premier catamaran entièrement autonome en énergie

Published on 04/11/2015 à 15:01

Jean-Marc Simiand, ingénieur de 53 ans passionné de voile, recherche des partenaires pour mettre à l’eau le premier catamaran autonome, 100% énergies renouvelables et entreprendre le tour du monde. L'objectif, prouver qu'il est possible pour la navigation de plaisance d’abandonner les énergies fossiles au profit des énergies renouvelables.

 

image world eco sail


Le premier tour du monde en catamaran à la force du vent et du soleil

Réaliser un tour du monde en catamaran sur une durée de 3 ans sans la moindre émission, afin de démontrer qu'il est possible de se passer des énergies fossiles sur un voilier, voilà le projet de Jean-Marc Simiand. Pour mener à bien cette aventure, qui constituerait une première mondiale, les deux sources d'énergie utilisées seront le vent et l’énergie solaire. Le départ est prévu en septembre 2016 si les sponsors et les donateurs le permettent.


Passion et technologie de pointe

Ingénieur de formation, Jean-Marc Simiand a très tôt été attiré par la navigation. Son père, amateur de plongée sous marine, l’a initié très jeune à la navigation en mer. Cette passion ne l’a pas quitté depuis. C’est lors de la diffusion d’un reportage du magazine Thalassa en 2007, montrant des familles parties faire le tour du monde, que lui ai venu l'idée d'un tour du monde en autonomie énergétique.


A l’époque les batteries au plomb ne permettaient pas d’emmagasiner suffisamment d’énergie, mais l’arrivée des batteries lithium-ion dans l’industrie automobile a changé la donne. En 2010 alors qu'il travaille pour Renault sur un projet autour de systèmes électriques, Jean-Marc Simiand en arrive à la conclusion que la transposition de cette technologie sur un catamaran est réalisable.


Des batteries ajustées pour la traversée du canal de Panama

La route empruntée suivra le tracé classique des "tourdumondistes". Celui ci comprend notamment le passage par le canal de Panama, plus de 40 miles nautiques, soit 77 km, sans l'aide du vent. Pour franchir l'obstacle, Jean-Marc Simiand a choisi des batteries lui permettant de de stocker l'énergie nécessaire à la traversée, tout en préservant l'équilibre et la performance du catamaran.


Faire changer les mentalités

Le projet a ainsi pour objectif de démontrer à l'industrie nautique de plaisance qu’un avenir sans thermique est possible, tandis qu'à l'heure actuelle, aucun constructeur ne propose de solution électrique en série.


Jean-Marc souhaite partager son périple avec ceux qui auront participé au financement du projet et a par ailleurs fait appel à l’expérience de skippers renommés pour l’accompagner dans cette aventure.







Plus d’informations : www.worldecosail.com
Facebook : facebook.com/Worldecosail
 

 

Press release copyrights free 24presse.com

Communiqué publié par Simiand Jean-Marc
Published on 04/11/2015 à 15:01 sur 24presse.com
Simiand Jean-Marc
World Eco Sail

www.worldecosail.com/projet.html
Contacter

Send email to
Simiand Jean-Marc

Company : World Eco Sail

Press contact

Simiand Jean-Marc
World Eco Sail

Website
www.worldecosail.com/projet.html

Diffuser
un communiqué
de presse
Lancer une diffusion

Derniers communiqués de presse de la catégorie "environnement"