Rédaction d’un communiqué de presse


La rédaction d’un communiqué de presse n’est pas si difficile. Oubliez le romancier ou l’écrivain qui sommeille en vous …

La rédaction d’un communiqué de presse consiste surtout à passer un message , clair, structuré, objectif et aéré.

Ce qu’il ne faut pas faire … :

exemple communiqué de presse
Ca donne mal à la tête …

Les règles de base pour la rédaction d’un communiqué de presse

Les journalistes sont saturés d’informations. Si vous souhaitez qu’il traite votre actualité il vaut mieux lui faciliter le travail.

Il faut donc lui fournir une information claire, concise, objective et exhaustive.
Il n’est pas un de vos client : bannissez toute tournure commerciale ou laudative.

1- Un journaliste ne publie que ce qu’il juge intéressant pour ses lecteurs ( résultat d’une étude, nouveau produit ou service, événement, actualité, agenda … ), il n’est pas là pour vous faire de la publicité gratuite.

2- Le journaliste ne publiera pas des informations impartiales : son rôle est de parler de manière objective : ne rédigez pas dans un style commercial. Ne vendez pas votre produit! Le journaliste n’est pas votre client …

3- Faites court, simple et efficace. Donnez des dates, des chiffres, des éléments factuels. N’utilisez pas de jargons professionnels. Votre communiqué doit être compréhensible par n’importe qui.

4- Faites des chapitres avec des titres de chapitres. Le titre de chaque chapitre doit reprendre l’idée clef contenue dans le chapitre.
Mettez tous les compléments d’informations dans le dossier de presse. Le communiqué doit rester court. Le dossier de presse doit permettre de creuser le sujet. Vous pouvez donc y mettre beaucoup d’information.

Voir nos exemples de communiqués de presse

La rédaction d’un communiqué de presse : quelques principes

Le communiqué de presse doit délivrer les information de façon séquentielle , de la plus importante à la moins importante selon le principe de la pyramide inversée :

pyramide du communiqué de presse, rédiger communiqué de presse
Hiérarchie de l’information

Avant toute chose, sachez que le communiqué doit faire 1 page maximum, pas plus.

Voici les 4 parties qui composent un communiqué de presse :

1. Le titre

Il doit résumer en 1 phrase tout votre communiqué.
Cette accroche doit être percutante mais objective. Elle peut inclure un chiffre clé, une info essentielle …
Le titre est l’élément à travailler en premier. Pas de “!” et de “?” dans le titre. 18 mots max.
N’essayez pas de tout dire dans le titre. Le titre n’a qu’un seul but : donner envie de lire la suite

Soyez concis …

2. L’accroche du communiqué ou “chapeau”

Ce petit paragraphe (2 lignes) doit résumer en quelques lignes tout le communiqué de presse, ce que doit retenir le journaliste.

3. Le corps du communiqué

Vous devez rédiger votre communiqué de presse à l’impersonnel (pas de “vous”, “nous”). Mettez en premier les éléments les plus importants et laissez en dernier les informations les moins essentielles.

Traditionnellement la structure de rédaction d’un communiqué comporte plusieurs paragraphes avec un titre pour chacun (ci-dessous exemple pour un produit) :

  1. Paragraphe 1 : C’est quoi ?
  2. Paragraphe 2 : C’est pour qui ?
  3. Paragraphe 3 : Pourquoi?
  4. Paragraphe 4 : Comment ca marche?
  5. Paragraphe 5 : Combien, Où, … (prix, lieu, … )?
  • Si possible, avoir un fil conducteur tout au long du texte avec des enchaînements naturels entre les paragraphes.
  • Si utile, rajoutez des illustrations (photos de produits, de site web, …), avec des commentaires si possible.
  • Ajoutez un titre à chaque début de paragraphe reprenant l’information-clef à retenir. Ainsi un journaliste pressé pourra lire uniquement vos gros titres et retrouver l’information immédiatement.
  • Faites passer une 1 idée par paragraphe.
  • N’abusez pas de photos et illustrations ni des liens hypertexte.
  • Pas de gras sauf les titres, pas de : “!”;”?”; “vous”; “votre” ; “nous” et de verbes conjugués à la première ou seconde personne du pluriel.
  • La rédaction d’un communiqué de presse doit bannir les mots superlatifs : “révolutionnaire”, “incroyable”, “unique”, “extrêmement”, inédit”, … ou tout autre mot à caractère commercial ou donnant un caractère subjectif à la phrase.
  • Pas de phrases de plus de 25 mots !
  • Pas de phrases en lettres capitales !

Un message = un communiqué de presse

Si vous avez plusieurs messages distincts, mieux prendre la peine de faire plusieurs rédaction d’un communiqué de presse, il faut éviter la confusion. Quand on veut passer plusieurs messages dans un communiqué de presse généralement on apporte de la confusion. Le journaliste ne sait plus quelle est l’actualité principale.
Ou alors séparez clairement les messages avec des titres pour structurer l’information.

Eviter l’humour !

Attention au ton du communiqué : si vos accroches sont faites de jeux de mots, votre communiqué ne sera pas forcément pris au sérieux.
Il faut donc rédiger un communiqué de presse de façon objective, claire et concise.

illustrer …

Même si votre communiqué de presse ne traite pas d’un sujet visuel veillez à ajouter des images ne serait ce que pour rendre le document plus agréable.
Mettez des images en résolution 300 dpi idéalement : les journaux imprimés requièrent cette résolution. Vous pouvez les mettre en téléchargement en résolution 300 dpi (couleurs CMJN) grâce à des liens vers votre site internet. Pour le web 72 dpi suffit.

communiqué de presse
Une belle image agrémente la lecture ..

4. La fin du communiqué de presse

  • Abordez ici tous les détails pratiques : contact, prix du produit/service, disponibilité, …
  • Faites un rappel de votre société ou organisation, de son historique, de ses produits, ses actions …
  • Si vous êtes N°1 dans un secteur, rappelez-le mais en le justifiant (source GFK / médiamétrie/…), cela permettra de renforcer votre crédibilité.
  • N’appelez pas les journalistes pour savoir s’ils ont bien reçu votre communiqué… Sauf erreur de messagerie il l’aura reçu et s’il ne parle pas de vous, c’est qu’il n’est pas intéressé.

Astuce :

Faites relire le communiqué de presse que vous avez rédigé par une personne qui ne connaît rien à votre sujet.

Soumettez lui le document une dizaine de secondes et ensuite demandez lui ce qu’il a compris. Vous serez surpris de ses réponses …

il faut qu’il puisse être compris par une personne qui ne connaît rien à votre actualité.

Les 10 conseils de base …

  • Conseil n°1 : l’ information principale doit être visible dès le début du communiqué : dans le titre et/ou le chapô
  • Conseil n°2 : Rédigez à la 3ème personne et conjuguer les verbes au présent. Utilisez la formule active qui donne une image positive
  • Conseil n°3 : Ne faites pas de verbiage, si la phrase n’est pas utile : supprimez la!
  • Conseil n°4 : Insérer le logo et bien sur le “contact presse” en bas du communiqué
  • Conseil n°5 : Evitez le jargon ou les acronymes (sauf si vous les détaillez). Le journaliste a très peu de temps à consacrer à votre communiqué. Le compliquez pas la tâche.
  • Conseil n°6 : Faire des phrases courte , construite sur la logique : sujet-verbe-complément.
  • Conseil n°7 : Evitez les poncifs ou les formules toutes faites qu’on voit partout …
  • Conseil n°8 : Utilisez des % si votre sujet le permet. Les journalistes adorent les chiffres ..
  • Conseil n°9 : Illustrez votre communiqué avec des photos, des liens , etc. C’est plus agréable à lire et cela favorise le partage sur les réseaux sociaux. Le contenu graphique est toujours apprécié. Rien n’est plus indigeste qu’un article sans image …
  • Conseil n°10 : Bien évidemment évitez les formules superlatives comme : « unique », « révolutionnaire », « fabuleux », « incroyable », …. Le journaliste n’est pas votre client !

Comment réussir son interview téléphonique ?

Si votre communiqué est pertinent un journaliste peut estimer utile de vous appeler pour recueillir d’autres informations.

Néanmoins si il souhaite vous appeler c’est que votre communiqué est imprécis ou incomplet. Et il ne fera l’effort de vous demander de le contacter que si vous êtes une entreprise très connue. Donc mieux vaut faire en sorte que le communiqué soit complet et exhaustif : il pourra ainsi rapidement traiter votre sujet sans passer par l’étape “complément d’information” …

2 ou 3 messages

Prévoyez de réfléchir aux 2 ou 3 messages à faire absolument passer au journaliste pour que cette interview se passe au mieux . Notez sur un papier ces messages et martelez-les au moins 2 ou 3 fois (sans pour autant faire de la publicité ).

Ne soyez pas étonné si l’article comporte des erreurs car dans 90% des cas le journaliste ne vous fera pas relire son article. Cela veut tout simplement dire que votre discours n’a pas été assez clair. Notre conseil est de laisser couler les petites erreurs, et de faire des rectificatifs uniquement dans les cas graves (problème de prix, de date, etc …).

Lors d’une interview, donnez au journaliste les informations les plus pertinentes pour son lectorat en lui indiquant ce qu’attendent selon vous ses lecteurs. Pensez toujours à proposer au journaliste de le rappeler. Car certain d’entre eux travaillent de chez eux (en particulier les pigistes).

Rédiger un communiqué de presse en version “courte”

Parfois certaines sociétés font des communiqués de presse avec des résumés en 50 – 250. La rédaction d’un communiqué de presse peut donc inclure une version courte. Cette méthode permet d’envoyer aux journalistes un texte prêt à l’emploi quelque soit la place disponible dans le média. En revanche cela prend un peu plus de temps …
Cela peut parfois aider, surtout pour les newsletters internet qui doivent produire des textes très courts très rapidement. Rédiger aussi une version de votre communiqué de presse courte. Ainsi le destinataire aura une version courte qu’il pourra éventuellement traiter en tant que “brève”.

Mettez vous à la place du lecteur …

redaction communiqué de presse
Ne donnez pas mal à la tête ….

Un bon test existe pour savoir si votre communiqué de presse est correct. Il suffit de le montrer 10 secondes à quelqu’un qui ne connait rien au sujet …

Coller à l’actualité

Collez à l’actualité : par exemple, une nouvelle norme vient tout juste de sortir. Envoyez un communiqué expliquant les implications de cette norme et comment vos produits y répondent.
Vous pouvez aussi de essayer de coller à l’actualité sociétale du moment. Dans la mesure du possible … Si vous forcez le rapprochement vous risquez perdre en crédibilité … Le journaliste n’est pas idiot, il va flairer la “ficelle” … Mais il es vrai que d’être dans le “sillage” d’une grosse actualité peut donner de la valeur à votre sujet. L’idéal étant toujours d’avoir un sujet intrinsèquement de qualité!

Le test des 10 secondes …

Montrez donc le document à cette personne pendant 10 secondes et ensuite posez lui la question : “de quoi s’agit-il?”.
Si votre communiqué est bien rédigé votre interlocuteur doit pouvoir vous dire en quelques mots quel est l’objet du document.
Si il n’y arrive pas spontanément c’est que votre document est confus ou trop long ou mal structuré …

Rédiger de façons claire et courte …

Vous n’avez plus de recul ..

N’oubliez jamais que votre lecteur ne connait rien ou presque au sujet que vous lui soumettez … et qu’il reçoit énormément de sujets.
Vous maitrisez parfaitement votre sujet. Ce qui vous parait évident ne l’est pas pour les autres. Vous n’avez plus de recul sur votre sujet car vous baignez dedans depuis longtemps …

Donc simplifiez lui le travail : soyez clair, concis et simple.
Ou confiez la rédaction d’un communiqué de presse à des professionnels !

Nos autres articles


Voici des exemples de rédaction de communiqué de presse


L’équipe

Antoine

Journaliste

Nadege

Rédacteur

François

CEO

Claire

Rédacteur

Céline

Journaliste

Demande de devis et questions?

Devis et renseignements