Du lundi au vendredi de 8H à 19H au 05 56 77 88 31

Les essais cliniques sur le cannabis pourraient bien changer le futur


Le cannabis est une plante aux mille vertus, dans bien des sens : alors qu’elle contient plusieurs centaines de cannabinoïdes, certains font l’objet d’une attention particulière pour les bienfaits proposés à l’organisme. Entre autres, le cannabis, utilisé dans un contexte thérapeutique, pourrait permettre de soulager certaines douleurs générées par des maladies graves, et même, avoir un rôle curatif. Explications sur comment les essais cliniques pourraient changer la donne.  

La popularisation du cannabis thérapeutique 

Avec les États-Unis et le Canada comme instigateurs, puis l’Afrique du Sud et quelques pays européens, la tendance du cannabis thérapeutique s’est vite confirmée. En quoi cela est-il différent du cannabis traditionnel ? Tout simplement, parce que le cannabis dit traditionnel est à visée récréative, c’est-à-dire pour planer. Le cannabis thérapeutique met à profit les bienfaits de certains cannabinoïdes, notamment le CBD, pour générer des bienfaits dans l’organisme.  

Arrivé à la fin des années 1990 sous l’impulsion de certaines célébrités, dont certaines vantent encore les mérites du cannabis thérapeutique, ce dernier a fait du chemin dans le monde scientifique, contre toute attente. Passant de véritable drogue à produit de consommation indispensable, le cannabis se présente sous un nouveau jour. Des essais cliniques réguliers permettent de tester et de confirmer les théories selon lesquelles il s’agirait d’une plante bénéfique sur le plan médical.  

Quels essais cliniques ?  

Ces essais cliniques se déroulent un peu partout dans le monde, y compris en France, qui est l’un des derniers pays en date à avoir accepté de tester l’option cannabis thérapeutique sans légaliser le cannabis. Aux États-Unis, certains États autorisent le cannabis récréatif et thérapeutique, d’autres uniquement le thérapeutique. Les essais cliniques permettent de vérifier dans quelle mesure le CBD peut avoir des bienfaits sur le corps et l’esprit.  

Une question récurrente est de connaître le véritable rôle des graines de cannabis féminisées pour la santé, qui sont celles dans lesquelles se trouve la plus grande quantité de CBD. Les expérimentations portent notamment sur des maladies telles que les cancers, connus pour les douleurs chroniques et intenses que cela provoque (notamment à cause des chimiothérapies), ou bien Alzheimer, car le CBD aura un rôle neurologique au niveau des récepteurs gérant l’afflux sanguin. En d’autres termes, de nombreux débouchés sont attendus dans les prochains mois, et années.  

Débouchés futurs pour le marché  

Même avec des essais cliniques concluants, le défi restera entier : entre légaliser le cannabis et créer une autorisation pour le cannabis thérapeutique, la limite est ténue. En Europe, la situation est très hétérogène et les pays se classent dans trois catégories. La première est celle des pays ayant déjà instauré le cannabis thérapeutique, comme l’Allemagne ou la Grande-Bretagne. La deuxième, celle où les pays autorisent des études en cours, avec un possible changement de législation, comme la France ou l’Espagne. Enfin, d’autres pays de la troisième catégorie ne tolèrent ni la culture, ni la vente, ni la consommation de cannabis, quelle que soit la visée, comme la Belgique ou la Suède.  

L’important sera donc de déterminer des standards européens quant aux conditions éligibles pour le cannabis thérapeutique, ainsi que les produits réglementés autorisés pour une telle consommation. Nous l’avons bien dit : il s’agit, et s’agira, d’un défi complexe.