24presse logo   chercher communique Chercher
rappel Etre rappelé
we speak english We speak english!
communiqué de presse

envoyer communiqué de presse

temoignage depuis 2009 tarif

communiqué affiché 10640 fois sur le site à ce jour
Communiqué de presse Vendredi 26 Octobre 2012

La coordination des biologistes en colère soutien le mouvement de protestation des laboratoires d'analyses

La coordination des biologistes en colère s'associe au mouvement de la plate forme professionnelle qui rassemble toutes les sensibilités de la profession et qui appelle à la fermeture des laboratoires l'après-midi du 5 au 9 novembre 2012 pour protester contre les dangers de la réforme des laboratoires d'analyse qui vise à les transformer en simples centres de prélèvements.
 


La réforme des laboratoires d'analyses, un grand danger pour la santé et l'emploi

 

La biologie médicale n'a jamais posé de problème sanitaire majeur en France et, d'après un sondage LCI, elle est la profession en laquelle les Français ont le plus confiance après les pompiers, et pour un budget qui ne représente que 2% des dépenses de l'assurance maladie.

Pourtant, en janvier 2010, Nicolas SARKOZY, a mis le secteur en péril en signant une ordonnance ultralibérale qui le place à la mercie des groupes financiers, et ce en raicon de deux décisions importantes.

1. La première consiste à pousser le biologiste à vendre en lui imposant des contraintes
intenables financièrement (175 000 euros par an), brandies comme un gage de sécurité sanitaire, regroupées sous le terme "d'accréditation".

2. La seconde vise à transformer les laboratoires en centres de prélèvements, véritable repli technique, puisque ceux-ci deviennent incapables de réaliser les analyses sur place.



Dans les faits, que se passe- t-il ?


Le laboratoire racheté par les groupes financiers est vidé de ses machines, son personnel licencié ou mis en préretraite, il devient un "laboratoire multi site", terme trompe-l'œil pour désigner un simple centre de prélèvements.

Pour le patient, l'illusion est parfaite, la réalité l'est beaucoup moins. Ainsi, tous les prélèvements s'en vont dans la glacière d'un livreur perdu dans les embouteillages, le froid ou la canicule, et finissent par être traités industriellement dans une usine analytique parfois très éloignée.

La coordination des biologistes en colère s'associe donc au mouvement de la plate forme professionnelle qui rassemble toutes les sensibilités de la profession et qui appelle à la fermeture des laboratoires l'après-midi du 5 au 9 novembre 2012 pour dénoncer le danger que représente la transformation des laboratoires en simples centres de prélèvements.


L'emploi, l'autre grande victime de cette réforme


Par ailleurs, des milliers emplois parmi le personnel des laboratoires sont menacés sur toute la France, sans compter ceux des entreprises sous-traitantes, faisant de la biologie un sinistré de plus après l'automobile et l'agro alimentaire.

Alors que la France a besoin de solidarité pour maintenir l'emploi et la cohésion sociale
en période de récession économique, dégrader la situation de milliers d'employés, dans le but unique d'enrichir une poignée de nantis est absolument criminel et doit être dénoncé publiquement.

Notre profession manifeste son mécontentement de voir le Gouvernement poursuivre cette réforme et alerte sur les risques qu'il induit pour le patient.

Lors de la campagne présidentielle, le candidat François HOLLANDE a plusieurs fois affirmé son attachement au tissu médical de proximité. Notre secteur attend la preuve de cet attachement par la remise à plat d'une réforme destructrice.

Elle demande une attention toute particulière à la valorisation de véritables laboratoires, évitant ainsi les accidents lés à la désertification médicale, et protégeant l'emploi.


Elle demande également l'arrêt de contraintes techniques inadaptées et couteuses, et celle des baisses tarifaires prévues dans le PLFSS 2013,et ce pour la septième année consécutive.



La mise en danger de la santé du patient


La maman ayant accouché sur l'autoroute et perdu son bébé est la conséquence de la perte du service de santé de proximité.
Avec des laboratoires qui vont disparaître et ne seront plus capables d'effectuer sur place les analyses urgentes, des accidents vont inévitablement survenir.

Combien de morts demain ?


Pour plus d'informations : www.biologistesencolere.com

 



Communiqué libre de tous droits de diffusion. Citer source ou lien : 24presse.com

Rédacteur : 24 presse  
Mots clefs : biologistes,laboratoires,reforme,gouvernement,hollande,securite sociale


Contact presse : Patrick LEPREUX
Société : Coordination des biologistes en colère
Envoyez un email à Patrick LEPREUX
Votre email
Votre message

Saisir le code affiché ci-contre:


10640
 
 
Coordination des biologistes en colère
Visiter le site

Satisfait ou remboursé

Si nous rédigeons le communiqué nous vous remboursons si aucun média ne parle de vous dans les 90 jours.
Votre Press Room

Ouvrez une press room pour rassembler toute votre actualité.

Ils nous font confiance

1500 entreprises et associations de toutes tailles nous ont fait confiance depuis 2009.

| | | | |
| | | | |