24 | Communiqué de presse

Communiqué affiché 4971 fois sur le site à ce jour

economie

Etude Arcane Research : 'Les Français et les complémentaires santé'

Publié le 10/11/2015 à 13:23

A l’aube de la mise en place de l’ANI, une méconnaissance importante du dispositif mais des attentes clairement identifiées.

logo arcane research



 

 

 

La complémentaire santé, une nébuleuse à bien des égards pour les Français

Probablement parce qu’inscrites dans leur imaginaire dans le même univers que celui du système de santé en général (incitant un comportement d’usager davantage que de consommateur), les complémentaires santé constituent encore un domaine confus et cela même pour les Français couverts.

40% d’entre eux ne savent pas comment sont remboursés les dépassements d’honoraires, 20% ne connaissent pas le reste à charge (en moyenne sur une vingtaine de garanties). Et un quart ne connait pas le nom de l’organisme qui gère leur complémentaire santé. Même parmi les salariés pris en charge par la complémentaire d’entreprise, pratiquement un sur 5 ne sait pas si leur employeur finance une partie de la cotisation. Plus symptomatique encore, démontrant l’influence de notre système de santé, la recommandation du médecin ( ?!) arrive en tête comme "point de contact pouvant influencer dans le choix d’une complémentaire santé".


L’ANI, une notion encore très méconnue

L’ANI ? 2/3 des Français n’en ont jamais entendu parler. Parmi les salariés couverts par leur entreprise, 3 sur 5 ne savent pas si leur couverture santé va être modifiée et 30% ne savent pas s’ils vont souscrire au contrat collectif de leur entreprise en remplacement de leur couverture de santé actuelle. Parmi les salariés non couverts, 1 sur 2 ne sait pas s’il sera couvert par son entreprise. La méconnaissance à ce sujet est donc significative.



Les sur-complémentaires, un marché à créer, une offre à expliciter

Quand il s’agit de parler de surcomplémentaire, force est de constater qu’il y a confusion dans les esprits entre les options et les surcomplémentaires, puisque 7% des personnes déclarent avoir une surcomplémentaire, ce qui n’est pas le reflet de la réalité de ce marché. La conscience d’une couverture obligatoire via l’entreprise potentiellement de niveau faible n’étant pas encore là, le besoin d’une couverture surcomplémentaire ne peut être clairement exprimé.


Le souci de prévention et le rôle d’Internet : deux tendances de fond qui font passer de l’usager au citoyen consommateur

Parmi l’ensemble des axes ayant fait évoluer le comportement du Français ces dernières années et confirmées par cette étude, 2 axes forts ressortent de l’étude. En premier lieu, il s’agit de la demande de prévention. "Vous aider à rester en bonne santé", constituerait dans ce sens un message qui serait jugé comme très attractif par les Français, mais les mutuelles peinent en dépit de stratégies de plus en plus offensives dans ce domaine à convaincre de leur capacité à le faire (73% considèrent qu’il serait important que la mutuelle puisse les aider à rester en bonne santé contre 58% qui pensent que leur mutuelle peut réellement les aider).

En second lieu, un souci de compréhension, un besoin de réassurance, une décision, un passage à l’acte, bref, toute la palette du processus de réflexion, de décision et d’achat de l’individu en matière d’assurance santé passe à travers la consultation systématique, comparative, parfois approfondie et méticuleuse d’Internet sous quelque forme que ce soit. Parmi d’autres, ce sont des conclusions livrées par l’étude dont il faut avoir à l’esprit pour élaborer les offres les plus équilibrées et innovantes, sachant que 16% se sont renseignés pour changer d’organisme et que 24% ont l’intention de le faire prochainement.


Cette première édition de l'étude Les Français et les complémentaires santé sera renouvelée en 2016. L’interrogation se fera en mars 2016 après la mise en place effective de l’ANI, le 1er janvier 2016 pour pouvoir mesurer l’évolution de la situation suite aux vastes campagnes de mise en conformité.



Méthodologie : Etude réalisée par Internet auprès de 8.056 Français dont 6.774 Français couverts, 2.852 salariés, 1.817 salariés couverts par leur entreprise, 742 couverts par une surcomplémentaire, etc. entre le 9 et le 23 juin 2015 par www.arcane-research.com avec l’appui du cabinet MX-Conseil.


Pour accéder à l'étude complète, cliquez ici


Plus dinformations : www.arcane-research.com


 

Communiqué libre de tous droits de diffusion. Citer source ou lien : 24presse.com

Communiqué publié par Guingant Hervé
le 10/11/2015 à 13:23 sur 24presse.com
Guingant Hervé
Arcane Research

www.arcane-research.com
Contacter

Envoyez un email à
Guingant Hervé

Société : Arcane Research