24 | Communiqué de presse

Communiqué affiché 7361 fois sur le site à ce jour

emploi

AASTI Europe développe le portage entrepreneurial, nouvelle forme d'emploi génératrice de souplesse et d'autonomie

Publié le 04/11/2013 à 16:30

AASTI portage entrepreneurial se différencie des sociétés de portage salarial par le fait qu'elle considère ses portés comme de véritables chefs d'entreprise, sans lien de subordination. Alternative à la création de sa propre structure sans formalité, ni investissement de départ le portage entrepreneurial permet de créer son emploi, travailler à temps partagé, devenir son propre patron dans un environnement coopératif en bénéficiant du régime du salariat ou en sécurisant son parcours entrepreneurial.

 

 

image aasti

 



Exercer son activité, sans risque et sans formalité et sans seuil de CA

AASTI portage entrepreneurial se différencie des sociétés de portage salarial par le fait qu'elle considère ses portés comme de véritables chefs d'entreprise, sans lien de subordination et leur propose une rétrocession de leur chiffre d'affaires sous forme de salaire et/ou de dividendes. Les portés d'AASTI reste propriétaires de leur clientèle, ne se heurte à aucun seuil de C.A. (minima ou maxima), ne sont pas limités dans le temps.

Grâce au portage entrepreneurial d'AASTI, un professionnel exerce son activité, sans risque et sans formalité, en optimisant ses cotisations et surtout son pouvoir d'achat ; il récupèrera, après déduction des frais de gestion et de l'ensemble des cotisations et taxes liées à son activité jusqu'à 84 % de son C.A.


Le contexte

C’est ce qu’Eliane Collomb, dirigeante de l’entreprise de portage AASTI a rappelé mercredi 25 septembre dernier à Paris, lors de la création de  la FEPS, Fédération Européenne du Portage Salarial, réunie en Assemblée Générale constitutive dans les locaux parisiens du Bureau d’Information du Parlement Européen en présence d’Hervé Novelli, ancien Ministre chargé du Commerce, de l’Artisanat, des PME, du Tourisme et des Services


L’occasion pour Eliane Collomb de renouveler le profond désaccord de la profession avec l'accord paritaire de 2010 sur le portage salarial applicable depuis le 8 juin 2013. "C’est une invraisemblance économique ! Cet accord dénature tout ce qui faisait l’intérêt le portage salarial en termes de souplesse et de facilité d’exercice. Nous veillerons au sein de l’Institut du Portage Entrepreneurial que le portage pour tous des origines soit préservé !"


Et de rappeler que "dans un contexte de remise en question du statut des auto-entrepreneurs, d’incertitude fiscale grandissante, et de la problématique d’embauche complexe des entreprises, le portage entrepreneurial (comprendre le portage salarial des origines) a de beaux jours devant lui !"


+ 75 % du nombre de rétrocessions de chiffre d’affaires par mois

En un an par exemple, l’entreprise a enregistré une croissance de + 75 % du nombre de rétrocessions de chiffre d’affaires par mois, passant de 200 en 2012 à 350 en 2013.

Ce mode de travail d’inspiration outre-Atlantique séduit en France un nombre croissant de personnes, 50 000 en 2013. En 2009, les portés y restaient jusqu'à encore en moyenne 12 mois, aujourd’hui, ils y restent désormais plus de 24 mois.



Le portage entrepreneurial permet  :

 - D’exercer son activité sans avoir à créer son entreprise

 - De consacrer tout son temps à sa clientèle et à son métier

 - De déléguer  l’ensemble des tâches administratives, juridiques, sociales et comptables

 - D’encaisser de 52 % à 84 % de son chiffre d'affaires selon la forme de rétrocession choisie (salaire et/ou de dividendes), après déduction des frais de gestion (6%) et de l'ensemble des cotisations sociales et fiscales

 - De rechercher ses clients et rester propriétaire de son fichier clientèle (ce que l’accord paritaire adopté le 8 juin 2013 ne permet plus)

 - De négocier en totale autonomie les conditions de ses interventions : nature, coûts, durée…etc. (ce que l’accord paritaire adopté le 8 juin 2013 ne permet plus)

 - D’exercer e son activité en totale indépendance sans lien de subordination (ce que l’accord paritaire adopté le 8 juin 2013 ne permet plus)



Solution d’avenir pour les entreprises :

 - Qui n’ont pas les moyens de salarier une personne en CDI à taux plein,

 - Qui se tournent de plus en plus vers l’externalisation de missions courtes, moyennes et longues durées,

 - Qui ont besoin de personnes rapidement opérationnelles avec des compétences qu’elles ne trouvent pas ou plus sur le marché du travail.

Le portage entrepreneurial s’impose comme une "Nouvelle Forme d’Emploi" qui répond à la demande de souplesse des entreprises. Par sa facilité de mise en œuvre, il se révèle générateur d’activité dans une période de crise de l’emploi et du pouvoir d’achat. Contractualisation d’un accord entre le client et le porté, cette formule est adaptée à celles et ceux qui veulent exercer, parfois tester, une activité entrepreneuriale en totale indépendance, avec le minimum de contraintes. Par son cadre juridique, le portage entrepreneurial apporte de la crédibilité au professionnel porté vis-à- vis de ses clients.


Les travaux de l’Institut du Portage Entrepreneurial animé par Eliane Collomb avec des professionnels du portage entrepreneurial et des spécialistes de Nouvelles Formes d’Emplois verra la mise en place en 2014 d’un observatoire afin d’analyser les pratiques, améliorer le cadre réglementaire du portage entrepreneurial et être force de propositions.


Fédération Européenne du Portage Salarial :

Officiellement créée le 25 septembre 2013 la FEPS est l’organisation européenne de défense des intérêts des sociétés de portage. Elle a pour objet de  protéger et  promouvoir les intérêts des entreprises de portage et les nouvelles formes d’emploi dans les États membres de l’Union Européenne. Son président est Guillaume Cairou, PDG de Didaxis.


Réunis à cette occasion pour réfléchir aux "nouvelles voies du portage", 60 représentants de la profession du portage et d’experts du marché du travail ont travaillé sur les enjeux et les périmètres de la mutation européenne du portage et réfléchi aux pistes d’action à mettre en place.

En plus de l’adoption d’un code de déontologie de la profession à l’échelle européenne, plusieurs thématiques fortes feront l’objet de travaux approfondis : l’emploi et les nouvelles formes d’emploi, la formation et la professionnalisation, la coordination interprofessionnelle européenne et le dialogue social.
 

 

A propos de AASTI Portage Entrepreneurial :

AASTI : Aide Assistance et Soutien du Travailleur Indépendant

Date de création : janvier 2006 à Saint Jean de Niost (01)

200 rétrocessions de chiffre d’affaires par mois / 2 000 portés inscrits

CA 2013 Groupe France : 2 million € - Groupe Europe : 5.5 millions €

Particularités:

 - Frais de gestion limités à 6 % du chiffre d'affaires encaissé

 - Pas de chiffre d'affaires encaissé = pas de frais de gestion

 - En sa qualité de "porté de AASTI portage entrepreneurial", le professionnel travailleur indépendant bénéficie de l’assurance professionnelle "responsabilité civile".



Plus d’information : www.aasti.fr




 

 

Communiqué libre de tous droits de diffusion. Citer source ou lien : 24presse.com

Communiqué publié par COLLOMB Eliane
le 04/11/2013 à 16:30 sur 24presse.com
COLLOMB Eliane
AASTI

www.aasti.fr/
Contacter

Envoyez un email à
COLLOMB Eliane

Société : AASTI