24 | Communiqué de presse

Communiqué affiché 4053 fois sur le site à ce jour

politique

Clairvaux : Le maire de Fleury-Mérogis, David Derrouet, opposé à la fermeture de l’établissement pénitentiaire

Publié le 13/05/2016 à 11:11

Dans un contexte de surpopulation carcérale et d’une nécessaire orientation des détenus dans des établissements pénitentiaires adaptés à leurs profils, la fermeture de Clairvaux est une décision précipitée, qui ne répond aucunement aux problématiques que connaissent les détenus et personnels, selon David Derrouet, maire de Fleury-Mérogis.

La fermeture de la Maison d’Arrêt de Clairvaux, décidée aux motifs qu’elle serait particulièrement vétuste et inadaptée autant pour les détenus que pour les personnels est pour ma part incompréhensible.

Cette fermeture aurait des conséquences graves :

- D’une part la surpopulation carcérale augmenterait dans les autres établissements français, alors même qu’au regard du taux d’occupation des prisons, l’encellulement individuel est d’ores et déjà plus un mythe qu’une réalité. L’argument selon lequel il s’agirait d’améliorer les conditions de détention des détenus n’est donc pas fondé.

- D’autre part, les établissements pénitentiaires ont des spécificités. La spécificité de Clairvaux dans la gestion de détenus aux profils dangereux est aujourd’hui reconnue grâce au grand professionnalisme des personnels de l’administration pénitentiaire. S’ajoute à cette bonne tenue de l’établissement par des personnels engagés et formés, la question de la radicalisation en prison. Comment pourrait-on accepter de fermer cet établissement alors même que le nombre de détenus "détectés comme radicalisés" en France est bien supérieur au nombre annoncé par la Chancellerie ?

La fermeture de la Maison d’Arrêt de Clairvaux entraînerait donc de surcroît des conséquences graves à court terme sur l’extension de la radicalisation en prison puisqu’aucune structure spécifique et adaptée n’est aujourd’hui en mesure d’accueillir ces détenus à l’échelle nationale.

Cette décision brutale frappe directement les personnels et leurs familles, sans aucune anticipation des conséquences humaines. Elle déstabiliserait également l’environnement économique de la Région.

Si nous savons que construire un établissement neuf et plus adapté aux missions des personnels et aux conditions de détention des détenus coûte moins cher que la rénovation d’un établissement, de telles décisions ne peuvent être prises dans la précipitation.

Enfin, je me pose une question au regard des arguments avancés qui ne me paraissent pas être la cause première de cette fermeture. Si c’est bien la vétusté des locaux qui guide la fermeture de Clairvaux, le Ministère va-t-il fermer urgemment la Maison d’Arrêt des hommes des Baumettes que j’ai visitée en 2013 ?

 

David Derrouet Maire de Fleury Merogis

 

 

Communiqué libre de tous droits de diffusion. Citer source ou lien : 24presse.com

Communiqué publié par JOURDAN ROSSO Annelyse
le 13/05/2016 à 11:11 sur 24presse.com
JOURDAN ROSSO Annelyse
Marie de Fleury Merogis

www.mairie-fleury-merogis.fr
Contacter

Envoyez un email à
JOURDAN ROSSO Annelyse

Société : Marie de Fleury Merogis

Contact presse

JOURDAN ROSSO Annelyse
Marie de Fleury Merogis

Website
www.mairie-fleury-merogis.fr

Diffuser
un communiqué
de presse
Lancer une diffusion

Derniers communiqués de presse de la catégorie "politique"