24 | Communiqué de presse

Communiqué affiché 6372 fois sur le site à ce jour

politique

Multiplication des 'affaires' : David Derrouet, Maire de Fleury-Mérogis, demande une accélération des procédures avant les élections municipales

Publié le 06/01/2014 à 18:05

Alors qu’une loi de moralisation de la vie publique a été votée, David Derrouet estime que l’Etat doit donner davantage de moyens à la justice, notamment en matière d’investigation judiciaire.


Pour le maire de Fleury-Mérogis, les affaires de corruption politique, banalisées sur la place publique, sans que la justice ait les moyens d’y répondre avant les échéances électorales, tendent à banaliser l’idée que toute la classe politique serait corrompue.

L’édile considère au contraire que des moyens conséquents devraient être déployés afin que les citoyens puissent voter en toute transparence. Il serait plus sain que les citoyens soient éclairés sur l’intégrité ou non des candidats comme il est tout aussi important que les personnes accusées à tort et dont l’intégrité morale a été bafouée puissent retrouver leur dignité.

Les années 2012 et 2013 auront été marquées par une multitude de mises en cause d’élu(e)s, qu’il s’agisse de probables détournements de fonds, de prise illégale d’intérêts ou encore de conflits d’intérêts.

Si certaines affaires jugées ont clairement permis d’éclairer les françaises et les français sur la culpabilité de certains, d’autres investigations sont en cours, sur fond soit de rumeurs, soit de faits qui semblent avérés.

Dans un contexte de défiance grandissant à l’égard du politique, et après le vote d’une loi sur la moralisation de la vie publique, le maire de Fleury-Mérogis estime que la république se grandirait si elle donnait les moyens aux parquets de faire aboutir les mises en délibéré avant les échéances électorales.

Dans un contexte où la presse tend à banaliser l’idée que la corruption politique serait généralisée, les habitants doivent en effet pouvoir voter éclairés par la justice en sachant qui est coupable d’actes de corruption et qui ne l’est pas.

De la même manière, la notion de présomption d’innocence retrouverait tout son sens pour celles et ceux qui, innocents, voient leur intégrité morale mise à mal par des propos parfois outrageants sur la place publique, et qui laissent douloureusement peser un doute sur leur loyauté au respect du droit.

Si on peut aisément imaginer que des jugements rendus avant les élections municipales conduiraient sans nul doute à un électrochoc politique national, celui-ci est une des conditions nécessaires au rétablissement de la confiance entre les citoyens et la justice.




 

David DERROUET
Maire de Fleury Mérogis
Vice-Président de l'agglomération du Val d'Orge
Député suppléant

 

 

Communiqué libre de tous droits de diffusion. Citer source ou lien : 24presse.com

Communiqué publié par Jourdan-Rosso Annelyse
le 06/01/2014 à 18:05 sur 24presse.com
Jourdan-Rosso Annelyse



Contacter

Envoyez un email à
Jourdan-Rosso Annelyse

Société :