Du lundi au vendredi de 8H à 19H au (33) (0)9 52 93 38 78

Envoyer votre communiqué

24 | Communiqué de presse

Press release displayed 773 times

social

YouTime dénonce l'absence de contrôle des privations dans la loi bien-vieillir

Published on 04/04/2024 à 09:54

La loi bien-vieillir ne prend aucune mesure pour contrôler et signaler les privations et, par conséquent, économiser 1,88 milliards d’euros d’aides sociales. Chi Minh PHAM, fondateur de la plateforme YouTime, qui permet de contrôler les privations, signaler les victimes et assurer les remplacements, conteste la constitutionalité du texte de loi et dénonce une atteinte à la liberté d’entreprendre.


La dépendance à domicile c’est 700 milles usagers âgés qui demandent un RDV et attendent leur toilette chaque jour ; 4,7 milliards d’euros, 200 millions de RDV fois 23,50 € par RDV, payés par les Départements aux services d’aide à domicile (SAAD) avec les aides sociales, dont l’allocation personnalisée d’autonomie (APA).

Les RDV non-honorés sont des privations qu’il faut signaler, car l’article 434-3 du code pénal le prévoit.


Le 15/01/2012, le Département-95 reconnaît mais ne signale pas qu’un SAAD douteux commet 70% de privations, un SAAD sérieux : 25%, quand la moyenne des privations est 40%.

Le 18/05/2012, le Département-19 constate mais ne signale pas qu’un SAAD douteux « malmène aussi les personnes âgées … surfacturation … Les plannings sont faux. Le non-respect des demandes des clients ».

Le 14/07/2017, le Département-93 reconnaît mais ne signale pas qu’il récupère 10 M€ par an d'APA des privations de certains SAAD, mais pas de tous. 

Le 09/08/2020, un SAAD qui a racheté plus de 100 SAAD douteux reconnaît mais ne signale pas 27% de privations par absentéisme.

En 2020-2021, lors de l’épidémie et des confinements, les privations durent des semaines mais les départements ne font aucun signalement, versent la totalité des aides sociales aux SAAD.

Le 11/07/2022, le Département-69M reconnaît mais ne signale pas 20% de privations par manque d’intervenant.

Les départements n’ont pris aucune mesure pour contrôler et signaler les privations, préciser l’usage des aides sociales des privations.


Depuis le 10/01/2013, Chi Minh PHAM signale les faits précédents, est un professionnel de « l’accompagnement de la perte d’autonomie », sa plateforme YouTime propose des services essentiels : contrôler les privations, signaler les victimes, assurer les remplacements, comparer les SAAD sérieux versus douteux.

Il souligne que 40% des aides sociales servent à payer les privations, 1,88 milliards d’euros de dépenses publiques auraient pu être économisées si contrôler les privations avait été déclaré service essentiel.

Le 01/01/2016, sa société YouTime SASU est créée, mais elle subit 0 CA, 0 subvention, 0 financement, car aucune mesure n’est prise pour que les usagers des SAAD puissent accéder aux services YouTime :

SMS-0 > L'usager demande un RDV de 15h à 16h, l’intervenant Léa du SAAD prend RDV, YouTime lui envoie le SMS basique confirmant « RDV à 15h, durée 1h, avec Mme Léa, 07xxx ».
SMS-1 > L'usager demande un RDV à 15h mais aucun intervenant du SAAD n’a pris RDV à 15h ni après. Il n’est informé de rien, ne peut pas contester. YouTime lui envoie un SMS confirmant l’échec à 15h01, lui propose un remplaçant. Ce service reconnaît et répare les privations par manque d’intervenant.
SMS-2 > L'usager a RDV à 15h avec Léa du SAAD qui ne vient toujours pas à 15h30 ni après. Il n’est informé de rien, ne peut pas contester. YouTime lui envoie un SMS confirmant l’échec à 15h31, lui propose un remplaçant. Ce service reconnaît et répare les privations par absentéisme d’intervenant.
SMS-3 > L'usager demande 1 RDV de durée 1h, Léa réalise 3h. Il n’est informé de rien, ne peut pas contester. YouTime lui envoie à chaque fin de RDV, un SMS qui informe la durée réalisée versus demandée, alerte si l’altération dépasse 20%, lui permet d’enregistrer une réclamation pour négligence.
SIGNALEMENT-1 > YouTime envoie à toute autorité qui lui demande, la liste des usagers victimes de privations durant X jours précédents malgré leur appel à l’aide chaque jour, X paramétrable de 2 à 7. 
SIGNALEMENT-2 > YouTime envoie à toute autorité qui lui demande, la liste des usagers victimes de visites d’intervenants brutaux ou négligents, signalés +5 fois par +5 usagers différents.
SIGNALEMENT-3 > YouTime affiche les taux de privations des 12 derniers mois des SAAD à proximité, leurs procédures collectives ; recommande les SAAD sérieux, déconseille les SAAD douteux.
SIGNALEMENT-4 > YouTime signale les SAAD douteux : quand, sur les 30 derniers jours, le taux de privations est en augmentation et dépasse 50%, 60%, ou 70% ; ou +5 intervenants ont signalé être payés avec retard, ou +5 usagers ont signalé être victimes de brutalité ou négligence.

Le 13/12/2022, YouTime SASU est radiée, Chi Minh PHAM a dû payer 235 K€ de pertes.

Depuis, il continue à proposer aux départements des services publics essentiels délégables, en tant que consultant et créateur d’entreprises, une entreprise YouTime-XX par Département-XX.

Les économies par département sont par exemple, 13 : 68 M€ ; 69M : 62 M€ ; 75 : 45 M€ ; 93 : 34 M€ ; 54 : 23 M€.

La loi adoptée le 27/03/2024 pour « bâtir la société du bien-vieillir et de l’autonomie » ne prend aucune mesure pour contrôler et signaler les privations notamment celles commises par les SAAD douteux, économiser sur les aides sociales des privations, organiser les services publics essentiels délégables à la plateforme YouTime.

Cette loi viole donc la liberté d’entreprendre de Chi Minh PHAM et sa plateforme YouTime, liberté que la Constitution garantit.


Contact presse

Chi Minh PHAM
Tel : 06 09 04 61 59
Email : pham@youtime.fr

 

 

Communiqué publié par PHAM Chi Minh
Published on 04/04/2024 à 09:54 sur 24presse.com
PHAM Chi Minh
YouTime

youtime.fr/
Contacter

Press release copyrights free 24presse.com

Send email to
PHAM Chi Minh

Company : YouTime

Press contact

PHAM Chi Minh
YouTime

Website
youtime.fr/

Diffuser
un communiqué
de presse
Lancer une diffusion

Derniers communiqués de presse de la catégorie "social"