fr

24 | Communiqué de presse

Press release displayed 500 times

societe

Le centenaire du révérend Moon, apôtre de la paix universelle, célébré le 6 février à Séoul

Published on 31/01/2020 à 12:13

Le centième anniversaire de la naissance du révérend Sun Myung Moon, fondateur de la Fédération des familles pour la paix, sera célébré à Séoul le 6 février 2020. Madame Hak Ja Han Moon, son épouse qui lui a succédé à son décès en 2012, présidera un festival multidisciplinaire réunissant des milliers de sommités du monde entier. Un temps fort de ces événements sera la remise du Prix Sunhak de la paix au Président du Sénégal, Macky Sall, à Ban Ki-moon, huitième secrétaire général de l’ONU, et à Munib A. Younan, évêque luthérien palestinien, pionnier de l’harmonie interreligieuse.

Une cérémonie de Bénédiction en mariage de plusieurs milliers de couples sera également organisée au World Peace Center de Cheongpyeong. Vous trouverez plus d’informations sur tous ces événements grâce au lien : https://www.worldsummit.or.kr/index.php.


Le révérend Sun Myung Moon et son épouse, madame Hak Ja Han Moon,
ont passé plus de 50 années au service de la paix mondiale.


Sun Myung Moon naquit en 1920, dans une Corée devenue colonie du Japon. Jeune, il fut témoin des crimes frappant les patriotes coréens. L’adhésion du Japon au totalitarisme fasciste des puissances de l’Axe aggrava la cruauté, notamment dans les milieux chrétiens. Dans ce pays où les missionnaires français avaient diffusé le catholicisme, la foi était l’arme principale de résistance à l’oppresseur. Appelé à servir Dieu par une rencontre décisive avec Jésus en 1935, Sun Myung Moon entama une recherche intérieure qui déboucha sur la rédaction du « Principe divin ». Ses activités patriotiques l’exposèrent à la police japonaise et à des tortures gravissimes. Malgré cela, après la défaite de l’ennemi, il devint l’un des grands artisans de l’unité entre la Corée et le Japon.

À peine libérée du fascisme, la Corée vécut l’autre forme de l’apocalypse totalitaire. L’un des pires régimes staliniens s’établit en Corée du Nord. Prêchant à Pyongyang, Sun Myung Moon fut arrêté, torturé et laissé pour mort. Il survécut, reprit sa prédication et fut condamné aux travaux forcés dans le camp de concentration de Heungnam en 1948. Il en fut délivré par les troupes de l’ONU le 14 octobre 1950. Il a souvent exprimé la reconnaissance du peuple coréen au bataillon français de la guerre de Corée.

Pendant des années, le révérend Moon a préparé la transition globale vers l’ère post-totalitaire, rappelant aux nations du monde libre, notamment les États-Unis, la Grande-Bretagne et la France, leur responsabilité de surmonter le communisme. Face aux tentations des révolutions totalitaires, le révérend Moon a déployé une grande stratégie de transition vers la paix perpétuelle par la Révolution de l’amour vrai.

Ce monde de paix dépasse la philanthropie humaniste. Sun Myung Moon a puisé dans l’Ancien Testament et le Nouveau Testament, et dans son propre enseignement, le plan du Créateur pour établir la paix du Royaume de Dieu. Au cœur de ce dessein, il y a la vision que les ennemis d’hier s’uniront, que Caïn et Abel vivront ensemble sous un même toit, dans l’amour de leur Parent céleste. Toute sa vie, il a rappelé que Dieu ne souhaitait pas la mort du « méchant », mais un changement dans son cœur.

Avant même la chute du communisme, il s’était alarmé de maux intérieurs plus graves que le mal totalitaire. Il a œuvré inlassablement au dialogue interreligieux pour éviter l’apocalypse d’un choc des civilisations.

Il a averti que la crise du mariage et de la famille aurait des conséquences incalculables. Il a développé une campagne mondiale pour aider des millions de personnes à découvrir l’amour vrai dans leur couple. Partisan des mariages interreligieux et internationaux, il voyait dans les foyers unis les principaux artisans de la paix sur terre.

Le révérend Moon avait aussi évoqué les conséquences catastrophiques du pillage des ressources naturelles et prêché un mode de vie plus respectueux des lois de la nature.

Sun Myung Moon est né dans le siècle le plus meurtrier de l’histoire. Cent ans après sa naissance, son pays reste divisé. Mais l’hommage que le monde entier s’apprête à lui rendre dans sa patrie montre que sa vision est plus vivante que jamais et parle à tous, car elle touche à tous les domaines : la spiritualité, la science, la culture, l’éducation, la politique, l’éthique. Par-dessus tout, il y a une vision très noble du couple et de la famille unis dans l’amour de Dieu.

En reprenant le flambeau de son mari, madame Moon a elle-même montré des qualités de leadership unanimement saluées. Les commémorations rendront donc aussi hommage à celle que beaucoup appellent affectueusement « la Mère de la paix ».

D’autres commémorations seront organisées tout au long de 2020 en France et dans les 194 pays où est implantée la Fédération des familles pour la paix.


Contact

Fédération française des familles pour la paix (FFFP)
Espace Barrault - 98 rue Barrault
75013 Paris

Contact presse :
David Perry : HQ-FFFP@orange.fr / 06 75 19 95 06

Contact presse en Corée pendant le Sommet (du 2 au 7 février)
Peter Zoehrer : eume.media@gmail.com / +43 664 4238794

 

Press release copyrights free 24presse.com

Communiqué publié par Perry David
Published on 31/01/2020 à 12:13 sur 24presse.com
Perry David
Fédération française des familles pour la paix


Contacter

Send email to
Perry David

Company : Fédération française des familles pour la paix

Press contact

Perry David
Fédération française des familles pour la paix

Diffuser
un communiqué
de presse
Lancer une diffusion

Derniers communiqués de presse de la catégorie "societe"