24 | Communiqué de presse

Press release displayed 392 times sur le site à ce jour

culture

'Etrangère dans mon pays' : le récit d’une ex-opposante de Bouteflika, entre féminisme et géopolitique

Published on 30/10/2019 à 09:33

Dans son livre paru aux Editions Saint Honoré en septembre dernier, Nelly Christiane Abdou, ancienne opposante au régime de Bouteflika, témoigne de sa vie de femme d’affaires non musulmane, dans l’Algérie métissée et divisée des années 1990 et 2000.

Il lui aura fallu quatre ans. Quatre ans durant lesquels Nelly Christiane Abdou a fait abstraction de son passé de "business woman" et de femme d’influence en Algérie, pour se réfugier dans une vie discrète et anonyme à Paris. Quatre ans pour oublier les traumatismes subis, avant d’oser reprendre la parole à travers un livre-témoignage, entre récit de vie et chroniques socio-politiques d’une Algérie métissée, complexe et riche en diversité.

Paru en septembre, "Etrangère dans mon pays" retrace les combats d’une amoureuse de la liberté, et en premier lieu de celle d’agir en tant que femme, dans l’univers doublement machiste des travaux publics et de la politique, liberté de pratiquer sa religion – catholique -, dans un pays en proie aux extrémismes, liberté, également, d’assumer son identité mixte Amazigh-Européenne ou berbère-Européenne dans un Etat dominé par les arabes, qui ne représentent pourtant que 5% de la population algérienne.


Entre la France et l’Algérie

Elevée dans une famille francophone et multiconfessionnelle, catholique par sa grand-mère, Nelly Christiane Abdou partage depuis sa tendre enfance un égal amour pour la France et l’Algérie. Mais à la différence de ses frères et sœurs, partis à Paris dans les années 90, elle a voulu construire sa vie de femme dans son pays natal, malgré les difficultés pour y exercer un métier dit d’hommes.

Diplômée des Ponts et Chaussées, elle crée son bureau d’études à Alger dans les années 2000, puis ne tarde pas à élargir ses activités en fondant une entreprise de génie civil. "Je me rendais seule en voiture dans des chantiers reculés. J’ai bravé la mort à plusieurs reprises.", se souvient-elle.


Business et politique

Dans un contexte où la guerre civile fait rage entre le FIS et l’Etat algérien, la jeune femme réussit malgré tout à acquérir une certaine notoriété qui lui vaut d’être sollicitée par le premier ministre de l’époque, Ali Benflis, pour rejoindre le FLN nouveau. En 2004, alors qu’il se lance dans la lutte pour la présidentielle contre Bouteflika, Benflis confie à Nelly Christiane Abdou la présidence de ses comités de soutien. Malgré des milliers de partisans, Benflis perd les élections et quitte le parti, tandis que les principaux cadres restent pour préparer son retour en 2009. Ils parviennent à nouer des liens étroits avec le gouvernement, exerçant un pouvoir de l’ombre pendant quelques années. En 2009, Nelly Christiane Abdou préside la commission nationale du système de retraite. En parallèle, elle continue d’animer les comités de soutien, transformés en association.


Accusée de ne pas être à 100% algérienne

Pour la femme d’affaires à qui tout semble réussir, c’est alors que les ennuis commencent. Son nom est pourtant cité sur la liste des candidats au poste de ministre des Affaires étrangères, mais ses origines catholiques et le passé pro-Français de sa famille en 1962 l’écartent définitivement de toute ambition gouvernementale. Pour Nelly Christiane Abdou, c’est le choc : "J’avais consacré ma jeunesse et mon savoir-faire à mon pays, et on m’accusait de ne pas être Algérienne à 100%".


La première d’une série d’arrestations dans le pays

Nelly Christiane Abdou, plus connu en Algérie sous le prénom musulman Fatmazohra Abdou, qui lui fut imposé par l'administration, devient alors la cible de l’acharnement du régime : procès, blocage des chantiers qu’elle entreprend, refus de permis de construire…

Le 22 février 2015, alors qu’elle est à nouveau sollicitée par Benflis pour lancer son nouveau parti, sa voiture est braquée par des hommes cagoulés et Nelly Christiane Abdou est emprisonnée durant 17 jours. Durant sa détention, les humiliations se succèdent. "On m’obligeait à faire la prière cinq fois par jour et j’ai dû porter le Hijab lors de mon procès. J’ai perdu 15 kilos lors d’une grève de la faim."

Finalement libérée, Nelly Christiane Abdou parvient à prendre l’avion pour la France, grâce à la complicité d’amis gradés de la police des frontières. Aujourd’hui établie à Paris, elle tente de construire une nouvelle vie, partageant son temps entre l’écriture et une carrière d’artiste lyrique, sous le pseudonyme de Nelly Dechristy, qui compte 13600 followers sur sa page facebook et sortira son premier EP de 5 titres "Ave Maria" en novembre prochain. 


"Etrangère dans mon pays"
Auteure : Nelly Christiane Abdou
Editions St Honoré
164 pages
ISBN 978-2407014491

https://www.amazon.fr/Etrang%C3%A8re-dans-Nelly-Christiane-Abdou/dp/2407014499
https://livre.fnac.com/a13777755/Nelly-Christiane-Abdou-Etrangere-dans-mon-pays
https://fr.shopping.rakuten.com/offer/buy/4169114940/etrangere-dans-mon-pays-format-broche.html
https://www.decitre.fr/livres/etrangere-dans-mon-pays-9782407014491.html

 

Press release copyrights free 24presse.com

Communiqué publié par Abdou Nelly Christiane
Published on 30/10/2019 à 09:33 sur 24presse.com
Abdou Nelly Christiane
Etrangère dans mon pays


Contacter

Send email to
Abdou Nelly Christiane

Company : Etrangère dans mon pays

Press contact

Abdou Nelly Christiane
Etrangère dans mon pays

Diffuser
un communiqué
de presse
Lancer une diffusion

Derniers communiqués de presse de la catégorie "culture"

Devis et renseignements