fr

24 | Communiqué de presse

Press release displayed 11610 times

culture

Parution de 'La Reine des neiges', deuxième roman du cycle 'Le Roi merveilleux' aux éditions Hic Sunt Dracones

Published on 29/08/2013 à 16:08

Paru le 1er septembre 2013, "La Reine des neiges" est le deuxième roman du cycle "Le Roi merveilleux" de Nicolas Rignault, jeune auteur au style incomparable composé de dialogues percutants et de "mises en scène" quasi cinématographiques. Si Quentin Tarantino avait écrit des romans, ils ressembleraient à ceux du cycle "Le Roi merveilleux".



image reine des neigesLa Reine des neiges

"La Reine des neiges" fait suite au roman "Les Cheveux noirs", volet inaugural du cycle.


Après la perte de son épouse, la flamboyante Guenièvre, de sa douce maîtresse Viviane et de son plus fidèle compagnon, son chevalier Lancelot, Arthur est au plus mal. Ravagé par la culpabilité, il n’est plus que l’ombre de lui-même. Merlin se met alors en quête du dernier espoir de sauver le roi de Bretagne, quête qui le mènera jusqu’à l’île d’Avalon où règnent désormais deux reines. Dans le même temps, Gauvain, jeune enquêteur de la Police royale, est confronté à une série de meurtres étranges qui sont autant de pièces de puzzle s’emboîtant un peu trop parfaitement.


Le cycle "Le Roi merveilleux"

Les romans du Roi merveilleux ne sont pas des romans de fantasy comme les autres. De par leur conformité formelle à la définition du genre, il s’agit bien de fantasy littéraire. Cependant, ce texte, par la transgression de codes qu’il opère, se dérobe à toute tentative de classification. D’une certaine manière, il crée son propre genre.

Son titre même semblerait indiquer des affinités avec le merveilleux, celui de la littérature arthurienne à laquelle il emprunte personnages et motifs. Mais l’on se méprendrait à imaginer la fée Morgane, l’enchanteur Merlin ou le chevalier Perceval tels que la tradition les a livrés. Tout comme l’on serait bien en peine d’y retrouver l’iconographie magique ou religieuse des romans arthuriens. Ici, le merveilleux est ailleurs et la quête première n’est pas celle du Graal.

Proximité et distance par rapport à la matière de Bretagne, dont l’auteur a une connaissance intime, synthèse de motifs et de thèmes à priori incompatibles, contribuent à donner au lecteur cette délicieuse sensation d’étrange familiarité. Un peu comme si l’on retrouvait une vieille connaissance dans un pays lointain et sauvage, une personne qui serait comme un point d’ancrage et rendrait l’étrange moins étrange. A moins qu’il ne se produise le contraire, la figure familière rendant la situation plus étrange encore.

A la fois fidèle et iconoclaste, "Le Roi merveilleux" acculture fées et chevaliers, transplantant, et, ce faisant, transfigurant les symboles arthuriens dans un univers insolite, fait du charbon de la révolution industrielle et des costumes rayés des années Trente. Cet univers ne se fonde pas tant sur une technologie plus ou moins fictive ou passée mais sur une esthétique et une éthique, voire une esthétique de l’éthique et une éthique de l’esthétique, par laquelle l’auteur exprime l’idée de "classe", en alliant le bon goût des années 1930 à l’esprit chevaleresque des seigneurs "proto-romantiques" des 15e et 16e siècles ou des samouraïs de l’époque d’Edo.

Mais là encore, on aurait tort de limiter ce texte à une simple variation "tiepunk" (esthétique de la cravate) des romans de Chrétien de Troyes. Car cette matière de Bretagne malmenée, décalée, travestie, reconfigurée, respatialisée n’est que le magnifique prétexte d’une quête psycho-esthétique, d’une odyssée vers les profondeurs de l’âme humaine.


A propos de Hic Sunt Dracones

Les éditions Hic Sunt Dracones invitent les amoureux des littératures de l’imaginaire à explorer des oeuvres inédites et inclassables qui transcendent les genres ou les créent : fantastique, fantasy, merveilleux, science-fiction, réalisme magique, transfiction et autres variations punk de la réalité.

La carte qu’elles proposent arpente de vastes territoires qui, réticents à toute forme de cartographie, à toute circonscription en un espace fini, appellent l’amateur de singularités à s’y aventurer et y contempler les merveilles exaltantes ou les profondeurs inquiétantes de la création littéraire et partant, de l’âme humaine.

Avec La Reine des neiges, Hic sunt dracones publie son second roman
.


Plus d'informations : http://hicsuntdracones.fr




 

image hic sunt dracones

 





 

Press release copyrights free 24presse.com

Images

Communiqué publié par Milovanovic Daliborka
Published on 29/08/2013 à 16:08 sur 24presse.com
Milovanovic Daliborka
éditions Hic Sunt Dracones

hicsuntdracones.fr
Contacter

Send email to
Milovanovic Daliborka

Company : éditions Hic Sunt Dracones

Press contact

Milovanovic Daliborka
éditions Hic Sunt Dracones

Website
hicsuntdracones.fr

Diffuser
un communiqué
de presse
Lancer une diffusion

Derniers communiqués de presse de la catégorie "culture"