fr

24 | Communiqué de presse

Press release displayed 16296 times

culture

Le musée Pegasus Bridge se pourvoie en cassation pour usurpation

Published on 13/12/2012 à 13:23

Fondée en 1969 par Françoise Gondrée, dont les parents furent les premiers français libérés lors de la nuit du 6 juin 1944, l’association ASPEG, gérante du Musée Pegasus Bridge depuis 1974, poursuit depuis 2000 le Comité du Débarquement pour usurpation de son patrimoine, sa collection et ses murs. Débouté par le tribunal de grande instance de Caen, l’association se pourvoie aujourd’hui en cassation.

 

 

logo

 

 

L'association ASPEG et la naissance du Musée Pegasus Bridge

Le Musée Mémorial Pegasus, reçoit depuis 2000, plus de 100.000 visiteurs par an. Il doit sa notoriété aux nombreuses pièces, documents et objets qui furent offerts à Thérèse et Georges Gondrée et à leur fille Françoise.


Dans la nuit du 6 juin 1944, Thérèse et Georges Gondrée qui se tenaient alors dans un petit café près du pont furent les premiers français libérés. Ce lieu devint un lieu de pèlerinage pour tous les anciens.

En Avril 1969, à l'initiative de Françoise Gondrée, fut crées l'association ASPEG, dans le but de construire un musée et d‘ exposer les nombreuses collections. Le Général Sir Richard Gale en devint immédiatement le Président sous le Haut Patronage du Prince Charles, Colonel Commandant le Régiment des Parachutistes.


En 1974, le Musée de Pegasus Bridge et Batterie de Merville voit le jour sur la propriété de l'indivision Gondrée, en extension du café, recueillant toutes les collections devenues propriétés de l'ASPEG et inauguré notamment par le Général Sir Richard Gale et le Général Omar Bradley.


Le litige


Fin 1999, le Musée de Pegasus Bridge et Batterie de Merville fut édifié sur un terrain du Domaine Publique Maritime qui lui été promis avec des Fonds publics. L’ensemble des collections ainsi que les archives furent transportées, et exposées dans ce nouveau musée. Entre 1997 et 2000, lors de l’agrandissement, le Musée de Pegasus Bridge reçut l’aide d’un grand nombre de bénévoles ainsi que celle de Mr Triboulet Président de l’association "Comité du Débarquement" dont le rôle est de soutenir toute initiative directement liée aux évènements du Débarquement.

Lors de l'inauguration de ce nouveau site, le 6 juin 2000, le successeur de Mr Triboulet, l’amiral de la Perrière prit possession du Musée en en interdisant l'accès, chassant les membres de l’Aspeg y compris des officiers supérieurs de l’armée britanniques, acteurs du 6 Juin et donataires de collections.

Depuis, le Comité du Débarquement exploite à des fins lucratives
des biens dont la propriété est contestée. Et ce sans égard pour ceux qui avant lui ont construit, entretenu, développé ce site avec les acteurs eux-mêmes de cet évènement historique.

Face à cette situation, et dans l'impossibilité de dialogue, le Musée de Pegasus Bridge et Batterie de Merville - Aspeg, représenté par  sa Présidente
Françoise Gondrée, a déposé plaintes sur plaintes depuis 2000, sans que celles-ci soient prises en considération alors qu'il est notoire que le matériel et les collections exposés au premier Musée, propriété du Musée de Pegasus Bridge et Batterie de Merville sont exposés au nouveau Musée de Pegasus Bridge et Batterie de Merville que l'amiral de la Perrière utilise malgré l'opposition des donateurs ou de leurs ayant-droit.


Le pourvoi en cassation

Le 15 novembre 2011
la Cour d' Appel de Caen a rendu un arrêt rejetant une plainte pour diffamation du Comité du Débarquement à l'encontre de Françoise Gondrée et de l'Aspeg ainsi que sa demande d'interdiction d'utilisation du logo Pegasus Bridge mais ignorant délibérément les conclusions et les preuves du Musée de Pegasus Bridge et Batterie de Merville quant à ses droits sur le site et les collections.

Propriétaire de son patrimoine, Le Musée de Pegasus Bridge et Batterie de Merville a donc décidé de se pourvoir en cassation suite à l'arrêt rendu le 15 novembre 2011 par la Cour d'appel de Caen.


Afin de permettre aux personnes et aux médias intéressés de disposer de l'intégralité des informations et documents nécessaire à un exposé impartial des faits et la compréhension complète des enjeux et problématique de ce litige, le Musée de Pegasus Bridge-Aspeg- se tient à leur entière disposition.




Pour plus d'information :

http://www.histomil.com/viewtopic.php?f=4&t=12423 ( à voir absolument)
http://imfasala.over-blog.com/m/article-110747624.html
http://katiasingletaryartandphotography.wordpress.com/2012/08/08/pegasus-bridgeouistreham-normandy/
http://normandie44.canalblog.com/archives/2012/09/15/25112183.html
http://bertheersema.blogspot.fr/2012/10/pegasus-bridge-cafe-bij-galerie-zofier.html
Bienvenue chez Cratès (http://crates11.blogspot.fr/)
http://autocaravanista.blogspot.fr/2012/10/benouville-normandia-franca.html
http://trevordavidbettsphotoblog.blogspot.fr/2012/09/airborne-avenue.html?m=1
http://westthewizard.blogspot.fr/2012/09/the-plan.html?m=1
http://blubabescreate.blogspot.fr/2012/10/europe-loot.html

 

 

Françoise Gondrée , Présidente
Fondatrice du Musée de Pegasus Bridge
Pierre de Roquefeuil, Vice-Président
Conseil d'Administration
https://www.pegasusbridge.fr

 

 

Press release copyrights free 24presse.com

Communiqué publié par Gondrée Françoise - Musée Pegasus Bridge
Published on 13/12/2012 à 13:23 sur 24presse.com
Gondrée Françoise - Musée Pegasus Bridge
Musée Pegasus Bridge

www.pegasusbridge.fr/
Contacter

Send email to
Gondrée Françoise - Musée Pegasus Bridge

Company : Musée Pegasus Bridge

Press contact

Gondrée Françoise - Musée Pegasus Bridge
Musée Pegasus Bridge

Website
www.pegasusbridge.fr/

Diffuser
un communiqué
de presse
Lancer une diffusion

Derniers communiqués de presse de la catégorie "culture"