Du lundi au vendredi de 8H à 19H au 05 56 77 88 31

Envoyer votre communiqué

24 | Communiqué de presse

Press release displayed 448 times

tech

Etude : 67% des Français changeraient leurs habitudes de recherche en ligne s’ils se savaient espionnés

Published on 28/09/2022 à 15:14

  • 62% des Français ont déjà posé des questions à Google qu’ils n’oseraient pas demander à leurs proches. 
  • 60% des Français admettent qu’ils ne pourraient pas passer une semaine sans faire des requêtes sur Internet. 
  • 30% des français déclarent ne pas supprimer leurs historiques de recherche parce qu’ils n’ont rien à cacher. 
  • Quasiment 1 français sur 3 déclare avoir espionné un proche via ses recherches sur internet. 

Internet est aujourd’hui devenu indissociable de nos vies et agit comme un accompagnant à part entière dans notre quotidien. La facilité d’accès aux informations fait que les recherches en ligne sont quasiment devenues un réflexe pour le plus grand nombre. C’est en tout cas ce que montre une étude réalisée par ExpressVPN auprès du grand public en France et qui révèle notamment que 91% des Français effectuent quotidiennement des recherches sur internet.

Car si faire une recherche en ligne peut paraître anodin, les moteurs de recherche qui récoltent / stockent ces informations en disent plus sur nous qu’on ne pourrait le penser. Par ailleurs, la vie privée reste un sujet sensible pour les Français. S’ils ne veulent pas que leurs activités sur Internet ne soient dévoilées, ils n’ont cependant pas encore adopté les bons comportements permettant de protéger leur vie privée.


Les moteurs de recherche, de véritables journaux intimes qui cachent leurs intentions

L’écrivaine française Agnès Desharte dit que “en fait, un journal intime, c’est fait pour être lu : on le cache mal en espérant que quelqu’un le trouvera”. Concernant les moteurs de recherche, peu de Français le savent, mais leur modèle économique repose sur la collecte des données des utilisateurs et les requêtes qu’ils effectuent afin d’offrir aux entreprises clientes le maximum de visibilité. Alors que la quasi-totalité des Français fait quotidiennement des recherches sur internet, 66% d’entre eux avouent faire entre 1 à 4 recherche chaque jour pour avoir des informations sur des produits, des services, voire trouver des conseils utiles ou pouvant les aider sur des sujets plus personnels.

Peut-être que ces derniers se sentent assez protégés, mais toujours est-il que 67% des Français avouent qu’ils changeraient leurs habitudes de recherche si leur historique était rendu public. Les sentiments, dans l’éventualité d’une telle situation, oscillent entre le calme (28%), l’embarras (18%), la colère (13%) voire la peur (7%).

Et bien qu’une grande partie des internautes Français exprime une gêne à voir leur recherche sur internet exposée, près d’un tiers déclare avoir déjà espionné l’historique de recherche d’une autre personne. Parmi eux, près de la moitié (48%) l’ont fait pour épier ce que faisait leur conjoint. Ce constat est d’ailleurs d’autant plus répandu chez les femmes (65%) que chez les hommes (29%).


Cachez cette identité que je ne saurais dévoiler

Pour les internautes français, il semble y avoir un enjeu réputationnel à vouloir garder leurs recherches sur internet privées. En effet, près de la moitié d’entre eux pense que cela révèlerait une part d’eux-mêmes qu’ils ne souhaitent pas partager avec leurs proches, qu’il s’agisse de questions sur des connaissances générales qu’ils ne savent pas, pour un tiers d’entre eux, ou d’informations coquines (43%).

Pour beaucoup d’internautes, savoir que leur historique de recherche puisse être exposé pourrait avoir des conséquences dévastatrices sur leur image. Ainsi, 62% des répondants avouent poser des questions à Google qu’ils ne demanderaient pas à un proche. Si l’embarras semble concerner 18% de cet échantillon, il y a parmi eux plus de la moitié qui seraient mortifiés à l’idée que leurs parents puissent voir l’intégralité de leurs requêtes en ligne. Ils craignent avant tout que cela expose leur jardin secret et révèle une part de leur personnalité qu’ils veulent cacher (45%) ou éviter que l’on sache quelles recherches coquines ils effectuent (43%).

Mais au-delà de ces sujets plus légers, certains effectuent des recherches sur des questions plus sérieuses. C’est notamment le cas pour 22% des répondants qui préfèrent se renseigner sur des questions de santé mentale ou physique par ce biais plutôt que d’en parler avec leur famille ou leurs amis. Les informations relatives à des diagnostics ou des traitements concernent 3% des Français.


Les internautes français peu conscients du poids de leur historique de recherche

Plus de la moitié des Français ne sont pas très inquiets voire pas du tout à l’idée que certaines entreprises puissent accéder à leur historique de recherche sur internet. Cependant, lors de cette enquête, plus des trois quarts des sondés français (77%) souhaiteraient que leur historique soit automatiquement supprimé chaque semaine. Ces avis contradictoires démontrent à quel point les français en savent peu sur le rôle qu’ont les moteurs de recherche et à quel point leur historique pourrait affecter leur vie privée. Cela montre qu’il y a encore du travail à faire pour éduquer les internautes sur les bonnes pratiques à avoir en ligne.

"Internet est devenu notre meilleur ami, mais il est important que nous le traitions avec précaution. Nos recherches montrent qu'un grand nombre d'internautes sont plus à l'aise sur internet qu'avec leur propre famille, quelles que soient leurs raisons. Mais les gens ont également droit à leur vie privée en ligne, y compris face aux entreprises indiscrètes, et ne devraient donc pas avoir à s'inquiéter de voir leur historique de recherche et de navigation exposés. Tout le monde mérite d'avoir sa vie privée numérique protégée contre la menace de voir ses recherches exposées, et cela inclut l'espionnage d'entreprise", déclare Harold Li, Vice-Président d'ExpressVPN.

Il n’y a aujourd’hui qu’une infime partie des internautes français qui semble être sensibilisée au sujet de l’intimité numérique et de leur sécurité en ligne. En effet, seulement 9% des répondants à cette étude déclarent utiliser un VPN tous les jours. Il reste encore beaucoup à faire car 59% des Français n’en utilisent pas du tout.

Harold Li ajoute : "Chaque jour, des millions d'internautes donnent aux entreprises la possibilité de voir ce qu'ils font en ligne, sans même s'en rendre compte. L'utilisation d'un VPN peut s’avérer utile pour s'assurer que les entreprises ne peuvent ni voir, ni enregistrer ou vendre des enregistrements et des informations que vous recherchez ou des sites Web que vous consultez. En prenant le contrôle de ce que nous laissons voir aux autres sur notre comportement en ligne, les utilisateurs reprennent le pouvoir entre leurs mains, rapidement et efficacement, d'un simple clic."

D’autre part, sans aller jusqu’à utiliser un VPN, 40% des Français n’utilisent jamais la fonction de navigation en mode privée. Cette fonctionnalité, même si elle ne protège pas les utilisateurs de certaines menaces, leur permet de conserver un certain anonymat en ligne sans laisser de traces de leurs activités. Rappelons que dans ce cas précis, le fournisseur d’accès à internet peut consulter une partie des informations recherchées dans une session en mode privé ; simplement il ne peut pas les vendre.


Pour accéder à l'infographie, cliquez ici


Méthodologie : Étude ExpressVPN menée avec OnePoll, en ligne, auprès de 2 000 répondants représentatifs de la population métropolitaine française, âgée de 18 ans et plus. Cette enquête a été effectuée sur internet entre le 23 mai et le 7 juin 2022.


https://www.expressvpn.com/fr

 

 

Communiqué publié par Li Harold
Published on 28/09/2022 à 15:14 sur 24presse.com
Li Harold
ExpressVPN

www.expressvpn.com/fr
Contacter

Press release copyrights free 24presse.com

Send email to
Li Harold

Company : ExpressVPN